Un fraudeur récidiviste risque de nouveau la prison

Un fraudeur récidiviste a soutiré 35 000 $ à des collègues de travail en 2012... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un fraudeur récidiviste a soutiré 35 000 $ à des collègues de travail en 2012 et en 2013, les ayant convaincus d'investir dans une supposée entreprise. L'homme de 37 ans au profil de joueur compulsif utilisait plutôt l'argent à des fins personnelles et risque de nouveau la prison.

Stéphane Charest a déjà été condamné à 25 mois d'emprisonnement pour un autre de cas de fraude encore plus sévère, en 2006 et en 2007. Les montants dérobés totalisaient alors environ 131 000 $, dont il n'a remboursé à ce jour que 17 500 $.

Dans la présente affaire, le récidiviste a fait croire à des collègues qu'il travaillait dans une compagnie d'import-export. Il a convaincu au moins sept victimes d'y investir entre 1000 $ et 11 000 $. La majorité d'entre elles étaient des étudiantes et travaillaient dans le même restaurant que Charest, à Québec. Lorsque les victimes ont voulu récupérer leur argent, le fraudeur leur envoyait des chèques provenant de comptes fermés.

L'accusé a déjà plaidé coupable pour ses crimes en janvier dernier et revenait devant le juge Jean Asselin, mardi, pour l'étape des observations sur la peine. L'avocat de Charest l'a appelé à la barre des témoins.

Il y a raconté que ses problèmes étaient liés au jeu compulsif et qu'il tentait d'obtenir de l'argent pour rembourser ses dettes, en jouant de nouveau. «J'ai emprunté à des gens en ne donnant pas les bonnes raisons. J'étais dans un monde imaginaire», a-t-il dit. Son problème ne s'est jamais réglé malgré une thérapie complétée il y a une dizaine d'années.

Depuis 2006, il cumule 13 infractions en matière de fraude, incluant la plus récente pour laquelle il est de retour devant la justice. Pour régler son problème, il a déménagé à Sept-Îles il y a deux ans, a-t-il raconté.

«Après avoir commis des gestes en 2013, j'ai décidé de m'éloigner», a-t-il expliqué. S'éloigner des salons de jeu et regards de ses victimes, qui avaient confiance en lui.

Charest s'est adressé aux trois victimes présentes dans la salle d'audience durant son témoignage. «J'ai perdu des amis, des collègues et votre confiance», a-t-il dit la voix brisée et les larmes aux yeux. «Ça n'enlève pas le tort que je vous ai fait, mais je m'excuse du plus profond de mon coeur.» L'une des victimes a éclaté en sanglots.

«Dans la vie on peut chuter, mais on peut aussi se relever» 

Le nouveau père de famille s'est ensuite retourné vers le juge. Il a affirmé qu'il souhaitait devenir un meilleur modèle pour sa fille de neuf mois, «qui saura tôt ou tard ce que son père a fait dans le passé». «Je veux lui montrer que dans la vie on peut chuter, mais on peut aussi se relever». Rencontrées par Le Soleil au terme des observations sur la peine, les trois victimes ont dit ne pas croire en la sincérité des excuses de Stéphane Charest. «J'ai l'impression qu'il le fait plus pour lui que pour nous», a dit l'une d'elles.

Stéphane Charest s'est fermement engagé à rembourser en totalité ses victimes du présent dossier.

Pour ce faire, il a offert au tribunal une somme de 27 000 $ disponible dès maintenant afin d'émettre des chèques aux victimes, dont 7000 $ provient de ses poches. Les 20 000 $ restants ont été prêtés par son père, à qui il devra tout rembourser. La conjointe de Charest était également dans la salle. Cette dernière est sans emploi et doit se fier à lui pour subvenir aux besoins de la famille, un argument invoqué par l'avocat de l'accusé pour atténuer la sentence.

Me Frédéric Rousseau a demandé une peine de deux ans dans la collectivité pour son client, 240 heures de travaux communautaires ou une probation «sévère» de trois ans.

La Couronne estime que les récidives de Charest aggravent son cas et qu'il mérite une peine de détention ferme de 18 mois pour ses gestes.

La cause a été prise en délibéré, et Charest connaîtra son sort le 16 mars prochain.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer