Saisie de fentanyl, une drogue mortelle, à Québec

Le fentanyl est un opioïde 40 fois plus... (Photothèque Le Soleil, Associated Press)

Agrandir

Le fentanyl est un opioïde 40 fois plus puissant que l'héroïne et 50 à 100 fois plus puissant que la morphine.

Photothèque Le Soleil, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La police de Québec a effectué, mardi, une perquisition de fentanyl, cette drogue liée à une vague de surdoses mortelles qui a frappé le pays l'été dernier. À Québec, quatre personnes en sont mortes cette année, dont la plus récente cet automne.

Le fentanyl est vendu sous la forme d'un... (Photothèque Le Soleil) - image 1.0

Agrandir

Le fentanyl est vendu sous la forme d'un comprimé bleu portant l'inscription A-215 et surnommé «la petite bleue».

Photothèque Le Soleil

La saisie faite par des membres de l'unité des stupéfiants s'est déroulée dans un appartement de la rue Dorchester, dans le quartier Saint-Roch. Sur place, ils ont mis la main sur 32 comprimés de fentanyl, 32 autres de méthamphétamine, un pistolet à plomb et 640 $ en argent, énumère l'agente Nancy Roussel.

L'intérêt de cette perquisition n'est pas tant la quantité saisie que la nature de la drogue.

En effet, le fentanyl a fait la manchette l'été dernier. En une seule journée, 16 cas de surdose avaient été rapportés à Vancouver. La province a aussi vécu une vague de décès.

En août, la Direction de santé publique de la Capitale-Nationale répertoriait 11 cas de surdose, dont 3 décès, au cours des mois précédents. En juillet, elle avait fait un premier appel à la vigilance à tous les organismes qui oeuvrent auprès des toxicomanes de la région.

Cet analgésique opioïde, des dizaines de fois plus puissant que la morphine et l'héroïne, est vendu sous la forme d'un comprimé bleu, portant l'inscription A-215 et surnommé «la petite bleue».

Ce sont souvent des comprimés contrefaits vendus comme de l'oxycodone (produit actif de l'Oxycontin) ou une autre drogue. Les gens consomment donc un produit autre que ce qu'ils croient consommer à l'habitude.

De 11 surdoses dont 3 mortelles cet été, la région est passée à 13, dont 4 mortelles. «Nous demeurons très vigilants de l'évolution de la situation», confirme Catherine Chagnon, agente d'information au Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale.

Un saut du deuxième étage

Lors de la perquisition, la police a arrêté deux individus. L'un d'eux, Cydrick Dion-Tardif, 30 ans, a tenté de fuir en sautant du deuxième étage. Il a été conduit à l'hôpital pour y soigner des blessures. On ne craint pas pour sa vie. Ce dernier a de nombreux antécédents judiciaires.

Comme Stéphane Mailloux, 40 ans, Dion-Tardif a été formellement accusé mercredi de possession de stupéfiants et de possession dans le but d'en faire le trafic. La Couronne s'est opposée à leur remise en liberté.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer