Tentative de meurtre dans Saint-Roch: le pire évité

Le propriétaire de l'Épicerie économique, Daniel Racine, a... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Le propriétaire de l'Épicerie économique, Daniel Racine, a raconté être arrivé juste à temps pour empêcher son commis d'être poignardé plus sévèrement.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un homme d'une trentaine d'années a été arrêté pour tentative de meurtre après avoir poignardé un commis d'épicerie, dimanche matin, dans Saint-Roch. Une histoire qui aurait pris des allures beaucoup plus dramatiques n'eut été l'intervention in extremis du propriétaire de l'endroit.

«L'homme s'en allait le poignarder directement dans le cou et j'ai juste eu le temps de le ramasser par en arrière», a raconté, dimanche soir, le propriétaire de l'Épicerie économique, sur la rue Saint-Joseph Est, Daniel Racine. Si son commis s'en est tiré avec une coupure au-dessus de l'oreille et un choc nerveux, M. Racine assure que la situation aurait été bien pire s'il était intervenu une seconde plus tard.

Vitrine fracassée

Le tout a commencé vers 6h30, dimanche matin, par une brique lancée dans la vitrine du petit commerce qui a pignon sur rue en face du restaurant le Bureau de Poste. L'assaillant était un client connu de l'épicerie. «C'est un gars qui se promène dans le coin. Un peu un itinérant. Il n'est pas trop normal.» Daniel Racine avait récemment décidé de lui interdire l'accès de l'épicerie après qu'il eut été agressif avec une employée. C'est ce qui a déclenché la colère de l'homme, explique le propriétaire.

Après avoir fracassé la vitrine avec une brique, dimanche matin, l'homme aurait prévenu le commis qu'il le tuerait avant de prendre la fuite. Ce dernier a aussitôt appelé les policiers et M. Racine, dont le logement est tout près.

Après avoir écouté le témoignage du commis, des agents du Service de police de la ville de Québec (SPVQ) ont ratissé le secteur, sans réussir à localiser le suspect, un homme connu des autorités.

Vers 8h30, ce dernier est revenu faire les cent pas devant l'Épicerie économique, ce qui a amené le commis à rappeler son patron. Daniel Racine lui a alors conseillé de signaler à nouveau la situation à la police et il s'est dépêché de venir le rejoindre à l'épicerie.

«Quand je suis arrivé, l'homme allait lui donner un coup de couteau et je me suis lancé dessus.» Juste à temps pour dévier le coup au-dessus de l'oreille de la victime. «Mon commis a eu vraiment peur.»

Daniel Racine et un autre employé ont maîtrisé l'agresseur et des policiers sont ensuite rapidement arrivés pour leur prêter main-forte. «On ne conseille jamais aux citoyens d'intervenir eux-mêmes, mais un accident plus grave a été évité», a admis le lieutenant du SPVQ, Francis Pétrin.

Le suspect, un homme d'une trentaine d'années de Québec, comparaîtra lundi au palais de justice de Québec et devrait faire face à des accusations de tentative de meurtre.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer