École Saint-Édouard: congé pour cause d'incendie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Les 410 élèves du pavillon Saint-Édouard de l'école primaire de l'Harmonie de Beauport ont eu droit à un congé vendredi alors qu'un incendie s'est déclaré dans le bâtiment plus que centenaire.

C'est le concierge de l'école qui a contacté... (Le Soleil, Patrice Laroche) - image 1.0

Agrandir

C'est le concierge de l'école qui a contacté les pompiers après avoir constaté qu'un incendie s'était déclaré dans le plafond.

Le Soleil, Patrice Laroche

Comme l'indique le chef des pompiers Jean-François Daigle, c'est le concierge de l'école qui a contacté les pompiers après avoir constaté qu'un incendie s'était déclaré dans le plafond. Au total, 65 pompiers ont été dépêchés sur place. Aucun élève ni enseignant ne se trouvait à l'intérieur.

« Il a fallu casser plusieurs fenêtres pour faire de l'aération et, comme le feu était dans les murs et le plafond, il a aussi fallu faire des ouvertures dans ces parois. C'est un travail difficile étant donné que c'est un bâtiment qui a 107 ans », a expliqué M. Daigle.

Les dommages causés à la vieille partie du bâtiment sont très lourds, mais il semblerait que les flammes ne se soient pas propagées dans la partie neuve. « Heureusement, il n'y avait personne à l'intérieur quand l'incendie s'est déclaré », affirme la directrice Annie Fournier. Dix classes représentant environ 250 élèves du préscolaire, du service de garde, des classes spéciales et de quatrième, cinquième et sixième années ont été touchées.

Transfert

« Des vérifications de la qualité de l'air dans la partie neuve de l'école seront effectuées durant la fin de semaine et des analyses afin de voir si cette partie pourrait accueillir les 410 élèves de l'école. Sinon, les élèves seront transférés vers une autre école », a-t-elle expliqué au Soleil, ajoutant qu'elle ne savait pas encore quand et où les classes reprendraient.

Si la totalité des élèves doit être déplacée, il est fort possible que les classes ne reprennent pas lundi en raison de la logistique nécessaire pour relocaliser tous les élèves dans une autre école de la Commission scolaire des Premières-Seigneuries.

Vendredi matin, plusieurs des parents d'élèves n'avaient pas envoyé leurs enfants à l'école, car ils avaient été mis au courant de l'incendie via les bulletins de nouvelles. Pour les autres, les chauffeurs d'autobus ont été avisés de les rediriger vers une autre école alors que des professeurs avertissaient ceux qui se rendaient à l'école à pied de rebrousser chemin.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer