Lebourgneuf envisagée pour une nouvelle centrale de police

En 2013, la Ville prévoyait la construction d'une... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

En 2013, la Ville prévoyait la construction d'une nouvelle centrale au parc Victoria, ramplaçant l'actuel bâtiment jugé désuet. Trop cher, le projet a finalement été abandonné.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le Service de police de la Ville de Québec songe à déménager la majeure partie de ses activités et de ses effectifs dans une nouvelle centrale qui serait aménagée dans le quartier Lebourgneuf, d'ici quatre ans.

Le chef de la police municipale, Michel Desgagné, a lui-même dévoilé ces orientations mercredi devant le comité exécutif de la Ville de Québec, y compris devant le maire, Régis Labeaume.

«L'idée est de regrouper les troupes dans deux pôles à l'horizon de 2020. Un gros pôle situé dans le secteur Lebourgneuf et un autre plus petit demeurerait à Sainte-Foy», a confié une source «bien informée», citée par le Journal de Québec.

Appelé à divulguer certains détails samedi, Régis Labeaume a réservé ses commentaires puisqu'il participait à un hommage posthume au Centre Vidéotron. La presse a plutôt été invitée à se concentrer sur l'événement commémorant la mémoire des journalistes Albert Ladouceur et Marc Simoneau.

Joint plus tôt en journée, le cabinet du maire a expliqué que le contenu de la présentation du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) n'était pas encore au stade de projet concret. «C'est à l'état de discussion», a affirmé Paul-Christian Nolin, attaché de presse de M. Labeaume. «Plus de détails seront connus lors du dévoilement du PTI [programme triennal d'immobilisation]», a-t-il ajouté, prudent. Les changements au PTI seront présentés cette semaine, en marge du budget.

Cette restructuration du SPVQ est dans les cartons depuis un certain temps. En 2013, la Ville prévoyait injecter 85,2 millions $ d'ici 2018 pour la construction d'une nouvelle centrale au parc Victoria, remplaçant l'actuel bâtiment jugé désuet.

Puis les sommes ont disparu du radar l'an dernier. Trop cher au goût de l'administration Labeaume, le projet est retourné à l'étude moyennant des investissements de 1,5 million $. Le SPVQ a ainsi refait ses devoirs en prévision du nouveau budget.

Visions différentes

Contrairement à la centralisation évoquée par le SPVQ, le maire a déjà ouvert la porte à une décentralisation des services, l'an dernier. Il avait aussi évoqué la possibilité d'utiliser des bâtiments inoccupés pour y loger des services de police, comme l'immeuble Andrée-P. Boucher, soit l'ancien hôtel de ville de Sainte-Foy.

Les visions de M. Labeaume et de M. Desgagné diffèrent quelque peu. Si le maire veut payer un prix raisonnable, le chef de police souhaite un poste répondant aux besoins des troupes. «Après, si c'est trop cher, moins cher, les élus prendront des décisions», avait-il dit lorsque le projet initial a été refusé.

Le SPVQ compte actuellement quatre postes de police, soit un pour La Cité-Limoilou, un pour les arrondissements de Beauport et Charlesbourg, un pour Sainte-Foy et un dernier pour les arrondissements Les Rivières et Haute-Saint-Charles.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer