Un homme d'affaires accusé du leurre informatique d'une ado

La police de Québec avait obtenu l'information en... (123RF/scyther5)

Agrandir

La police de Québec avait obtenu l'information en mai que certains hommes fréquentaient des sites web de clavardage en sollicitant des faveurs sexuelles à des mineurs.

123RF/scyther5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un homme d'affaires a été accusé jeudi d'avoir sollicité une adolescente de 15 ans sur Internet pour qu'elle ait des relations sexuelles avec lui.

Frank Desmeules, 49 ans... (Tirée de Facebook) - image 1.0

Agrandir

Frank Desmeules, 49 ans

Tirée de Facebook

Frank Desmeules, 49 ans, s'est fait connaître au milieu des années 2000 lorsque, avec d'autres partenaires, il a acheté et développé la station de ski du Massif du Sud à Saint-Philémon, dans Bellechasse. À ce jour, l'homme d'affaires de Québec détient toujours 10 % des actions, mais n'est plus actif dans les opérations de l'entreprise depuis 2010.

Par voie de communiqué, le président du Massif du Sud, Alain Contant, a tenu à se dissocier des allégations et des accusations de leurre d'enfant.

Frank Desmeules a été arrêté jeudi matin après le lancement d'un mandat d'arrestation. La police de Québec avait obtenu l'information en mai que certains hommes fréquentaient des sites Web de clavardage en sollicitant des faveurs sexuelles à des mineurs.

À partir du 11 juin, les enquêteurs ont remarqué le profil d'un certain «François Leclerc», qui s'appelait aussi «Sugar69». Cet internaute aurait demandé à une adolescente de

15 ans, dans un message privé, d'avoir des relations sexuelles avec lui.

Après enquête, les policiers disent avoir pu remonter jusqu'à Frank Desmeules. Selon la poursuite, le leurre informatique avec la même plaignante s'est poursuivi jusqu'au 17 juin. La procureure de la Couronne Me Nathalie Leroux s'est opposée à la remise en liberté de l'individu. Certains de ses proches étaient déjà présents en salle d'audience pour offrir une caution. L'enquête sous remise en liberté aura lieu lundi.

La police évalue que l'homme, sans antécédent criminel, aurait pu faire d'autres victimes sur le Web. Toute information peut être communiquée sur la ligne 418 641-AGIR.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer