Meurtre de Sylvie Bergeron: un témoin-clé recherché depuis cinq ans

La police a établi lundi un poste de... (Le Soleil, Frédéric Matte)

Agrandir

La police a établi lundi un poste de commandement à l'intersection des rues Caron et Saint-Joseph, dans Saint-Roch, pour recueillir toute information pouvant faire avancer ce dossier d'homicide.

Le Soleil, Frédéric Matte

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La police de Québec relance l'enquête pour élucider le meurtre de Sylvie Bergeron, 49 ans, retrouvée sans vie le 30 novembre 2010 dans son appartement de la rue Saint-Joseph dans le quartier Saint-Roch. Elle mise beaucoup sur une récompense offerte de 10 000 $ et la diffusion d'une nouvelle vidéo pour retrouver un témoin important.

La police a établi lundi un poste de commandement à l'intersection des rues Caron et Saint-Joseph pour recueillir toute information pouvant faire avancer ce dossier d'homicide. Depuis cinq ans, les enquêteurs tentent sans succès de retracer celui qu'ils considèrent comme le dernier homme qui a été vu en compagnie de la victime, aux alentours de 2h45, lorsqu'ils ont quitté le bar Le Dauphin, rue du Pont, toujours dans le quartier Saint-Roch.

Ce témoin, de race noire, était alors âgé de 20 à 30 ans. Il était mince et mesurait environ 5 pi 7 po. Il avait le visage ovale et n'arborait ni barbe ni moustache au moment du meurtre de Mme Bergeron. Il avait le nez et les lèvres minces et une belle dentition. Il parlait un bon français, sans accent. C'est du moins la description qu'en faisaient des clients du bar Le Dauphin qui l'ont vu la fameuse nuit du 29 au 30 novembre.

«On rappelle aux gens qu'il pourrait avoir changé de coiffure ou porter la barbe», signale l'agente Christine Lebrasseur, soulignant que la recherche actuelle du témoin s'étend à toute la province. «Il y a du travail qui a été fait par les enquêteurs. Toutefois, il n'y a pas de nouvelle information qui peut être diffusée publiquement.»

Cet homme est recherché comme témoin important. Une... (Fournie par la police de Québec) - image 2.0

Agrandir

Cet homme est recherché comme témoin important. Une récompense de 10 000 $ est offerte.

Fournie par la police de Québec

À l'époque, Le Soleil s'était entretenu avec l'ami de coeur de Mme Bergeron. Celui-ci la décrivait comme une femme isolée. Elle avait des problèmes de santé mentale. Elle était d'ailleurs sous médication et suivie par un psychiatre. 

La veille du meurtre, il devait écouter un film chez elle en sa compagnie, mais il avait finalement préféré rentrer chez lui. Il disait l'avoir appelée une demi-heure plus tard. C'est la dernière fois qu'il lui a parlé. Il a appris son décès le lendemain. Mme Bergeron a été tuée par arme blanche.

En 2012, la police avait relancé l'enquête auprès des résidents et des commerçants du quartier pour retrouver le mystérieux témoin. On pensait aussi que l'individu pouvait avoir fréquenté un établissement d'enseignement dans le secteur de la basse ville, au moment du drame, sans résultat.

L'enquête pour élucider le meurtre

En 2013, Jeunesse au Soleil offrait une récompense de 5000 $ pour retrouver ce témoin. Aujourd'hui, l'organisme double la mise, faisant passer la récompense à 10 000 $. «Dans 28 % des dossiers dans lesquels Jeunesse au Soleil est impliqué, il y a eu arrestation, condamnation ou la personne a été retrouvée», explique le porte-parole de l'organisme Tommy Kulczyk.

«Cette récompense sert à rappeler à la population que les policiers ont encore besoin d'information. C'est important d'appeler pour clore le dossier et pour que la famille puisse faire son deuil», ajoute-t-il.

«C'est un cri du coeur que la famille lance aujourd'hui.» La mère de la victime, Georgette Tremblay, a participé à la vidéo préparée par la police de Québec et diffusée sur YouTube (voir ci-après).

«Tu nous as laissés d'une façon si brutale que toute notre petite famille est blessée. Tu nous manques et il n'y a pas une seule journée où nous ne pensons pas à toi. Beaucoup trop de questions sont sans réponse. Aidez-nous à apaiser notre douleur», témoigne-t-elle.

Tout renseignement peut-être transmis de façon confidentielle ou non au 418 641-2247.

Témoin important recherché

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer