Attentats de Paris: la police interroge un suspect

L'immeuble de Saint-Denis où Jawad Bendaoud a été arrêté la... (Archives AFP)

Agrandir

L'immeuble de Saint-Denis où Jawad Bendaoud a été arrêté la semaine dernière pour avoir hébergé le cerveau présumé des attentats.

Archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Paris

La police française interrogeait mardi un suspect en lien avec les attentats de Paris, pendant que la capitale de la Belgique demeurait essentiellement paralysée par une menace d'attaques terroristes.

Jawad Bendaoud - le seul individu soupçonné de terrorisme en France relativement aux attentats du 13 novembre - a été confié mardi matin à un juge d'instruction antiterrorisme, selon un responsable judiciaire. Bendaoud a été arrêté la semaine dernière pour avoir hébergé le cerveau présumé des attentats, dans la banlieue parisienne de Saint-Denis.

Trois personnes ont été tuées quand les policiers ont perquisitionné cet appartement le 18 novembre, soit le cerveau présumé Abdelhamid Abaaoud, sa cousine et une autre personne. Bendaoud a admis avoir hébergé deux visiteurs arrivés de Belgique, mais il assure ne pas avoir su qui ils étaient ou ce qu'ils planifiaient.

L'homme de 29 ans a confié au réseau de télévision BFM qu'il ne savait pas qu'il s'agissait de terroristes et avoir simplement voulu rendre service.

Des accusations devront être déposées contre Bendaoud mardi, faute de quoi il sera relâché.

Quatre personnes font l'objet d'accusations terroristes en Belgique depuis les attentats de Paris, qui sont attribués à un réseau implanté aussi bien en France qu'en Belgique.

Bruxelles demeurait en état d'alerte maximale mardi, après que le premier ministre Charles Michel ait évoqué une menace «sérieuse et imminente» qui plane contre la ville où on retrouve notamment les quartiers-généraux de l'OTAN et de l'Union européenne. Les autorités belges ont prévenu que l'état d'alerte ne sera abaissé que si les événements le justifient.

Les mesures de sécurité adoptées depuis les attentats de Paris ont essentiellement paralysé la capitale belge. Le métro est fermé, tout comme plusieurs écoles et commerces. M. Michel a annoncé la réouverture des écoles pour mercredi, en dépit de l'état d'alerte.

Les forces de l'ordre continuent par ailleurs à traquer Salah Abdelsam, qui s'est rendu en Belgique le lendemain des attentats.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer