Jean-Marie Rodrigue fait face à 78 chefs d'accusation d'actes sexuels et de violence

Jean-Marie Rodrigue... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Jean-Marie Rodrigue

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Jean-Marie Rodrigue, ce Beauceron de 61 ans, arrêté samedi à sa résidence du Nouveau-Brunswick, fait maintenant face à 78 chefs d'accusation pour des actes sexuels et de violence commis sur 13 victimes alléguées, dont des enfants âgés de moins de 10 ans.

Les crimes reprochés auraient été perpétrés entre 1985 et 1998 envers des plaignants des deux sexes à Beauceville et en Montérégie. Selon Radio-Canada, qui a assisté à la comparution au palais de justice de Saint-Joseph, l'assistance comptait plusieurs victimes qui se tenaient par la main. Rodrigue leur aurait lancé un long regard sévère avant de pencher la tête et de sangloter.

Selon les accusations déposées, certaines agressions sexuelles étaient accompagnées de voies de fait causant des lésions et de menaces de mort. Il aurait même utilisé une arme à feu lors des actes allégués.

L'homme a été arrêté à Burnt Chuch, une localité située à la pointe nord-est du Nouveau-Brunswick. Il y vivait sous une fausse identité depuis au moins cinq ans, selon le statut professionnel qu'il a rédigé sur les réseaux sociaux. Il avait comme nom d'emprunt Mikhael Cohen.

Il se disait actuellement sculpteur, ébéniste et potier. Mais son parcours professionnel l'aurait aussi amené à être poète, analyste informatique, pêcheur et écrivain. Il va même jusqu'à indiquer que sa compétence est la «transmission des arts aux jeunes, leur donnant le goût d'aller au-delà de leurs rêves.

Le résumé qu'il fait de son histoire est difficile à croire pour un homme qui vivait sous une fausse identité. Toujours sous le nom de Cohen, il se dit né de parents immigrants juifs et être atteint du syndrome d'Asperger. Il affirme aussi avoir une formation en philosophie et une maîtrise en théologie. Des informations qui ne peuvent, pour l'instant, être validées. 

Chose certaine, il a créé le site internet Les fils d'Adam, congrégation Beit Shalom, qui, selon ce qui est écrit, prône une spiritualité grandement influencée de la vie essénienne. L'Ordre des Esseniens a déjà fait la manchette en France. Les autorités appelaient à la vigilance contre cette secte décrite comme un groupe aux thèses apocalyptiques.

Rodrigue offrait différents cours et des séjours à son domicile qui servait aussi de lieu d'ermitage. Il doit revenir en Cour vendredi prochain.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer