Bagarre à la prison de Baie-Comeau: des détenus transférés à Québec

Le centre de détention de Baie-Comeau... (Collaboration spéciale, Steeve Paradis)

Agrandir

Le centre de détention de Baie-Comeau

Collaboration spéciale, Steeve Paradis

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Steeve Paradis</p>
Steeve Paradis

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Baie-Comeau) Une bagarre impliquant une vingtaine de détenus a éclaté hier en soirée au Centre de détention de Baie-Comeau. Les agents correctionnels de l'établissement sont toutefois parvenus à rétablir le calme dans la soirée.

«Il y a effectivement eu une bagarre, du grabuge et quelques bris d'équipements dans un secteur d'hébergement au centre de détention de Baie-Comeau», a indiqué la porte-parole du ministère de la Sécurité publique, Alexandra Paré. «L'équipe correctionnelle d'intervention d'urgence du centre de détention a été déployée pour contrôler la situation.»

D'après le Ministère, l'événement a débuté avec une simple altercation entre deux individus. D'autres détenus de ce secteur d'hébergement ont profité de l'occasion pour entrer dans la danse et brasser un peu.

Selon Mme Paré, personne n'aurait subi de blessures sérieuses lors des manoeuvres de l'équipe d'intervention, qui a notamment utilisé des gaz contenant des agents inflammatoires pour mater les belligérants. Quelques détenus auraient été légèrement incommodés par ces gaz, dont un qui souffre de problèmes respiratoires, mais ce dernier est rapidement revenu du centre hospitalier après un examen.

Avisés du grabuge vers 19h40, les policiers de la Sûreté du Québec du poste de la MRC Manicouagan se sont rendus sur les lieux et sont demeurés prêts à intervenir si la situation dégénérait, mais ils n'ont pas eu à le faire.

Le ministère de la Sécurité publique confirme que sur la vingtaine de détenus qui ont participé à la bagarre, 16 ont été transférés à Québec dans la nuit de lundi à mardi. On ne précise pas leur lieu de transfert. Au moment des événements, le centre de détention flirtait avec sa capacité maximale d'accueil, qui est de 94 personnes.

La porte-parole a également souligné que des mesures disciplinaires seront prises contre la plupart des participants à cette séance de brasse-camarade et que, s'il y a lieu, des plaintes de nature criminelle seront déposées auprès de la SQ, sur les lieux hier afin d'entreprendre des enquêtes pour voies de fait et méfaits.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer