Les actions des chasseurs de pédophiles légales, mais «très risquées»

Le clan s'est donné comme mission d'aller à... (Le Soleil, Caroline Grégoire)

Agrandir

Le clan s'est donné comme mission d'aller à la rencontre des délinquants sexuels et de leur suggérer «fortement de se faire soigner».

Le Soleil, Caroline Grégoire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les actions du groupe The Judge sont légales, mais «très risquées», estime la Sûreté du Québec (SQ).

Dans son édition de samedi, Le Soleil révélait l'existence d'un groupe de citoyens antipédophiles, dont la maison mère est basée à Sainte-Marie, en Beauce.

Le clan, qui compterait une soixantaine de membres répartis entre la Beauce et Saint-Jérôme, dans les Laurentides, s'est donné comme mission d'aller à la rencontre des délinquants sexuels et de leur suggérer «fortement de se faire soigner». C'est face à la «souplesse» des lois que Robert Lemieux, président de Sainte-Marie, a décidé de former The Judge Beauce en août.

Pour la SQ, les gestes posés pour l'instant par le groupe ne sont pas illégaux. «Communiquer avec une autre personne, avec son accord, ce n'est pas une infraction criminelle. Il n'y a rien d'illégal», tranche la porte-parole Christine Coulombe.

Par contre, est-ce une initiative dangereuse? Oui, «il y a des risques liés à ça. Nous mettons en garde les citoyens qui sont tentés de se faire justice eux-mêmes ou qui s'improvisent comme shérifs. Ils mettent leur sécurité en péril. Aussi, en tentant de communiquer avec les prédateurs, ils peuvent nuire à nos enquêtes en cours», explique-t-elle. «Si toutefois il [The Judge] débarque chez des gens, les menace et commet des voies de fait, c'est là qu'il pourrait y avoir des infractions... Mais de ce qu'on comprend pour l'instant, c'est qu'ils ne font pas de harcèlement ni de menaces.»

Pour l'heure, The Judge a mené quatre interventions à travers la province, une cinquième est prévue en début de semaine à Charny. Lors d'opérations, les membres donnent en main propre au «prédateur» un dépliant du Centre Ex-Equo - service aux agresseurs sexuels - et lui conseillent de rencontrer un psychologue. M. Lemieux a réitéré samedi qu'aucune opération musclée n'avait eu lieu et «que ce n'était pas l'objectif». «Le but est vraiment de les aider à consulter. C'est une maladie!» martèle le président.

Quant à savoir si une enquête avait été ouverte par la SQ au sujet du groupe, Mme Coulombe n'a pas voulu fournir d'information. «Nous avons pris connaissance de ces groupes, mais on ne peut pas ni confirmer ni infirmer nos enquêtes.»

Avant de prendre contact avec The Judge, la SQ conseille plutôt aux citoyens de communiquer avec les services de police. «On demande aux gens de laisser le volet répression aux policiers», soutient la porte-parole. «On suggère aux parents de faire plutôt de la prévention auprès de leurs enfants.»

Recrutement intensif

Depuis sa fondation, The Judge est en recrutement intensif. Samedi, le téléphone de M. Lemieux n'a pas dérougi. Le président estime qu'il a reçu au moins une soixantaine d'appels en plus des messages qu'on lui a envoyés par Facebook. «J'ai reçu des appels de partout [au Québec]. Les gens me parlaient qu'ils étaient des groupes de 37, 28, 17... Ça en fait beaucoup à gérer tout d'un coup, mais c'est le fun de voir qu'autant de personnes sont interpellées par ça», conclut fièrement celui qui avait pour projet samedi soir d'écouter les nombreux messages laissés sur sa boîte vocale et de lire ses courriels.

Vendredi, la page Facebook The Judge Beauce comptait 86 mentions «J'aime». Ce chiffre est passé à plus de 800 en 24 heures. On pouvait d'ailleurs y lire plusieurs commentaires de citoyens prêts à grossir les rangs.

The Judge prévoit ouvrir au cours des prochains jours un site Internet pour la vente de ses chandails.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer