32 mois de prison pour avoir foncé sur sa conjointe

À la demande des parties, la juge Réna...

Agrandir

À la demande des parties, la juge Réna Émond n'imposera la peine qu'en janvier.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un récidiviste de l'alcool au volant, Serge Letarte, se verra imposer une peine globale de 32 mois de prison; l'homme de Château-Richer avait notamment foncé sur sa conjointe qui tentait de l'empêcher de conduire en état d'ébriété.

L'homme de 50 ans, qui en est à sa cinquième condamnation pour conduite avec les capacités affaiblies, a plaidé coupable mardi en pleurant à chaudes larmes. «J'ai accroché ma blonde!» a-t-il sangloté, se disant bourrelé de remords.

À la demande des parties, la juge Réna Émond n'imposera la peine qu'en janvier. De cette manière, une fois soustraite la détention provisoire, Letarte purgera sa peine dans une prison provinciale et pourra avoir une probation de trois ans et suivre les thérapies qui s'imposent.

Le 2 novembre 2014, vers midi, après une chicane de couple, Serge Letarte, enivré à la vodka, veut quitter son domicile au volant de sa camionnette noire.

Projetée au sol

Sa conjointe, qui devait garantir, à titre de caution, sa bonne conduite dans un autre dossier de capacités affaiblies, se place devant le gros véhicule pour lui bloquer la route.

Serge Letarte accélère et percute sa conjointe qui est projetée au sol. Il prend ensuite la fuite. En se relevant, la dame voit qu'elle saigne et est blessée au visage et aux jambes. Une blessure à l'épaule nécessitera une opération et un hernie lui fera perdre de la sensibilité dans un bras.

Le conducteur ivre sera repéré rapidement par un policier en civil qui remarque le pare-chocs endommagé. Lorsque les patrouilleurs l'arrêtent, Serge Letarte titube, pleure, a les yeux injectés de sang. Trois heures après l'accident, il a encore un taux d'alcoolémie de 0,21, soit près de trois fois la limite légale.

Serge Letarte, qui est déjà détenu durant les procédures, n'aura pas le droit de conduire durant les 10 années après la fin de sa peine. Son Ford Ranger a aussi été confisqué à titre de bien infractionnel. 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer