Mohamed El Khayat de nouveau arrêté par l'UPAC

Mohamed El Khayat a de nouveau été arrêté,... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Mohamed El Khayat a de nouveau été arrêté, cette fois pour avoir fabriqué des documents contrefaits dans le cadre de sa défense.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Mohamed El Khayat, ancien cadre de la firme informatique EBR déjà accusé de fraude et d'abus de confiance, a de nouveau été arrêté par l'Unité permanente anticorruption.  Il aurait fabriqué et utilisé des documents contrefaits dans le cadre de sa défense.

C'est la troisième fois que M. El Khayat se fait mettre le grappin dessus. En juin 2014, l'homme d'affaires a été accusé de fraude à l'endroit du ministère de la Sécurité publique en même temps que le fonctionnaire Abdelaziz Younsi.

Les documents saisis chez EBR relativement à cette affaire ont mené à une autre rafle, celle de mars 2015, alors que huit individus ont été reliés à un complot pour obtenir frauduleusement un contrat informatique de Revenu Québec. M. El Khayat en faisait partie, tout comme son frère Jamel. Les deux hommes, d'origine marocaine, étaient présentés comme des modèles d'intégration à Québec.

Cette fois, les enquêteurs reprochent à Mohamed El Khayat «d'avoir fabriqué et d'avoir utilisé des documents contrefaits dans le cadre de sa défense et d'avoir entravé le cours de la justice».

L'accusation d'entrave et de fabrication d'un faux document couvre la période du 3 octobre 2014, soit quelques mois après l'arrestation de l'ex-cadre de EBR jusqu'au 11 août dernier. L'accusation d'utilisation d'un document contrefait, elle, couvre une période plus récente, soit du 3 août jusqu'à cette semaine.

Mohamed El Khayat, 57 ans, a aussi été accusé d'avoir brisé son engagement de remise en liberté, soit de garder la paix et d'avoir une bonne conduite.

Nouvelle avocate

Vêtu d'un veston sombre et d'une chemise blanche, menottes aux poignets, El Khayat a comparu jeudi après-midi au palais de justice de Québec. Une nouvelle avocate de la défense, Me Sophie Dubé, était à ses côtés. L'avocat qui défend Mohamed El Khayat depuis sa première arrestation, Me Stéphane Poulin, était aussi présent dans la salle.

Le ministère public s'est opposé à la remise en liberté de l'accusé. Son dossier reviendra à la cour aujourd'hui pour l'enquête sous cautionnement. Ces nouvelles accusations tombent alors que l'homme doit subir son premier procès pour fraude un peu plus tard cet automne. 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer