Un parjure au procès des évadés d'Orsainville

Les trois hommes accusés de meurtre avaient pris... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Les trois hommes accusés de meurtre avaient pris la fuite après leur spectaculaire évasion en hélicoptère de la prison d'Orsainville, en juin dernier.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Il peut en coûter cher de ne pas dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité. Dominique St-Louis risque une peine de pénitencier pour s'être parjuré lors du procès des trois évadés d'Orsainville.

De gauche à droite, Yves Denis, Serge Pomerleau... (Archives La Presse Canadienne) - image 1.0

Agrandir

De gauche à droite, Yves Denis, Serge Pomerleau et Denis Lefebvre.

Archives La Presse Canadienne

St-Louis, un gaillard de 36 ans, a reconnu lundi matin qu'il avait menti sous serment lorsqu'il avait témoigné en faveur de Serge Pomerleau, lors du procès Écrevisse, en septembre 2014.

Les policiers avaient bien remarqué que la version de Dominique St-Louis était truffée d'erreurs. L'homme disait notamment que c'était un Hells Angels surnommé Le Suisse qui contrôlait le trafic de drogue à Val D'Or et non l'homme d'affaires Serge Pomerleau.

Mais ce n'est que lorsque la police a eu un mandat pour perquisitionner un cd-rom appartenant à Pomerleau qu'elle a eu la preuve du parjure.

CD-ROM COMPROMETTANT

Ce cd-rom a été retrouvé en juin 2014 dans un condo du Vieux-Montréal, lorsque les trois évadés Pomerleau, Denis Lefebvre et Yves Denis ont été capturés après leur cavale de deux semaines.

Serge Pomerleau avait pris soin d'amener le cd avec lui avant de fuir en hélicoptère parce que, clamait-il, toute sa défense s'y trouvait.

Les policiers y ont déniché une liste de questions-réponses préparées par Serge Pomerleau pour ses témoins.

Pomerleau intimait notamment à Dominique St-Louis de parler du fameux Suisse lorsqu'il serait questionné par son avocat.

Serge Pomerleau et un autre témoin, Luc Boulet, ont aussi été accusés de parjure, mais n'ont pas encore comparu.

Originaire de Val-Saint-Gilles, un petit village au nord de La Sarre, Dominique St-Louis avait été arrêté dans la rafle policière de l'opération Écrevisse. Il a été condamné à une peine de 45 mois pour complot dans le but de trafic de stupéfiants.

La procureure de la Couronne Me Sarah Tridi a annoncé qu'elle allait réclamer une peine de pénitencier lors des représentations qui auront lieu en janvier.

En attendant, Dominique St-Louis a pu reprendre sa liberté moyennant un dépôt de 1000 $. Il lui est interdit de communiquer avec les Pomerleau, Lefebvre, Denis et cie.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer