Le COC déclenche une enquête contre Marcel Aubut

«Monsieur Aubut a déclaré qu'il n'a jamais eu... (Photo Hugo-Sébastien Aubert, archives La Presse)

Agrandir

«Monsieur Aubut a déclaré qu'il n'a jamais eu l'intention d'offenser ou d'indisposer quiconque par des paroles qu'il aurait prononcées dans le cadre de ses fonctions», pouvait-on lire dans une déclaration d'Aubut.

Photo Hugo-Sébastien Aubert, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

Le Comité olympique canadien a confirmé qu'il avait officiellement reçu une plainte contre son président, Marcel Aubut, mercredi soir.

Le COC a précisé dans un communiqué qu'il avait «immédiatement initié un processus d'enquête», sans préciser la nature de celle-ci. Selon le quotidien Globe and Mail, Aubut ferait l'objet d'une enquête interne à la suite du dépôt d'une plainte pour harcèlement sexuel.

«Monsieur Aubut a déclaré qu'il n'a jamais eu l'intention d'offenser ou d'indisposer quiconque par des paroles qu'il aurait prononcées dans le cadre de ses fonctions», pouvait-on lire dans une déclaration d'Aubut.

La plainte aurait été déposée par une employée de la Fondation olympique canadienne, qui est affiliée au COC et dont les bureaux sont dans le même bâtiment situé à Toronto, ont précisé des sources au quotidien anglophone. Un ex-dirigeant du COC, qui a requis l'anonymat, a précisé que la plainte contre Aubut porte sur des «commentaires verbaux» formulés envers l'employée.

L'organisme a précisé qu'il avait retenu les services de François Rolland, un ancien juge de la Cour supérieure du Québec, en tant qu'enquêteur indépendant dans le dossier.

Le COC a ajouté qu'il avait accepté qu'Aubut se retire de ses fonctions de président du COC et de la Fondation olympique canadienne pour la durée de l'enquête. Interrogé à savoir qui le remplacera sur une base intérimaire, un porte-parole du COC s'est limité à dire que «nous n'émettrons pas d'autres commentaires».

À ce stade-ci, une enquête policière est écartée. Selon Aubut, l'enquête dont il fait l'objet devrait connaître son dénouement à la mi-octobre.

Aubut est un avocat qui fut le directeur exécutif des Nordiques de Québec jusqu'à leur déménagement au Colorado en 1995. Il a contribué à la défection des joueurs étoiles Anton, Marian et Peter Stastny de l'ex-Tchécoslovaquie en 1980 afin de se joindre aux Nordiques.

En 2000, il est devenu membre du COC et a été élu au sein du Bureau des directeurs et du Comité exécutif en 2005. Aubut a été élu président du COC en mars 2009, occupant officiellement sa nouvelle fonction à compter d'avril 2010.

Il est devenu membre de l'Ordre du Canada en 1986 et fut promu officier en 1993. En 2006, il a été nommé officier de l'Ordre national du Québec.

Aubut a également été intronisé au Temple de la renommée des sports du Canada en 1999.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer