Un pédophile récidiviste de Québec de nouveau accusé

Le palais de justice de Québec... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le palais de justice de Québec

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un homme de 66 ans de Québec, Serge Trudeau, a été accusé, mardi, de possession et de distribution de pornographie juvénile et de leurre d'enfant. L'inculpé, ex-militaire, est un récidiviste en matière de crime à caractère sexuel. Il a attenté à la pudeur de cinq mineurs sur une période de huit ans dans les années 70 et a déjà été reconnu coupable d'accès et de possession de pornographie juvénile en 2007.

C'est une plainte provenant de Twitter qui a permis de mettre les limiers sur la piste de Trudeau. En effet, des employés du populaire réseau social dénonçaient en octobre et novembre 2014 l'utilisateur Libro_rifky pour avoir rendu disponibles au moins quatre fichiers qui avaient toutes les apparences de pornographie juvénile. On pouvait y voir des garçons pubères et prépubères ayant des relations sexuelles, a-t-il été possible d'apprendre dans les documents soumis au tribunal.

La police de Québec a été saisie du dossier au printemps 2015 après avoir déterminé par enquête que la personne soupçonnée d'avoir téléversé les fichiers illégaux demeurait sur son territoire. L'agente Marie-Ève Painchaud explique que cette même enquête a permis de déposer une accusation de leurre d'enfant.

En effet, toujours via Twitter, l'accusé communiquait avec un garçon qui affirmait avoir 15 ans et demeurer en Thaïlande. Lors de ces conversations à caractère sexuel, Trudeau disait avoir déjà eu une relation sexuelle avec un garçon de 12 ans. Il a demandé à son interlocuteur des photos de «son pénis». Il lui a aussi offert de l'argent pour payer son école s'ils demeuraient amis. 

Les enquêteurs ont saisi du matériel informatique afin d'en analyser le contenu. D'autres accusations pourraient être portées.

libéré malgré le risque

Trudeau a déjà fait la manchette judiciaire. En 2007, Le Soleil écrivait que l'accusé avait, entre 1972 et 1980, alors qu'il était à Valcartier, attenté à la pudeur de deux fillettes et de trois garçons, âgés de 6 à 13 ans. Les gestes reprochés étaient multiples : caresses, fellation et masturbation en échange de cadeaux et de faveurs.

Trudeau avait quitté l'armée en 1997 pour y revenir en 2002 à titre d'instructeur à la réserve navale. À cette époque, il s'était amouraché d'un jeune homme de 21 ans qu'il a harcelé.

Au terme de son procès pour l'ensemble de ces infractions, il avait été condamné à cinq ans de pénitencier. Il a été libéré en 2010 après avoir purgé les deux tiers de sa peine, et ce, même si la Commission des libérations conditionnelles estimait qu'il représentait «un risque inacceptable pour la société».

Mardi, la procureure de la Couronne au dossier, Me Nathalie Leroux, s'est opposée à la remise en liberté de Trudeau. Il doit revenir devant le tribunal vendredi. 

Avec Isabelle Mathieu

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer