Trois enfants kidnappés à Lévis, puis retrouvés en Ontario

.... (PHOTO ARCHIVES, LE SOLEIL)

Agrandir

.

PHOTO ARCHIVES, LE SOLEIL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Trois enfants âgés de 14 mois, 4 ans et 6 ans, dont la garde a récemment été confiée à leurs grands-parents par un juge de la Cour du Québec, ont été enlevés par leurs parents dimanche matin, à Lévis, puis retrouvés le même jour 527kilomètres plus loin, en Ontario.

Les trois enfants habitaient chez leurs grands-parents depuis la mi-septembre, selon le Service de police de la Ville de Lévis (SPVL), en vertu d'une ordonnance de garde émise par un juge sous recommandation de la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ). 

Les parents, un couple de Lévisiens dans la trentaine, avaient tout de même droit à des visites occasionnelles. C'est dans ce cadre qu'ils avaient orchestré une sortie aux pommes avec les trois marmots, dimanche matin. C'est du moins ce qu'ils avaient laissé entendre. 

«Ils devaient aller aux pommes le matin et être de retour chez les grands-parents à l'heure du dîner», a expliqué Patrick Martel, porte-parole du SPVL. Mais ils ne sont jamais revenus. Voyant filer l'heure, les grands-parents n'ont eu d'autre choix que de contacter les autorités, vers 15h, pour signaler leur disparition.

Une enquête a rapidement été déclenchée. Le SPVL a émis un avis aux autres corps policiers du Québec et de l'extérieur de la province afin de retrouver la petite famille.

La cavale aura duré une dizaine d'heures. Le couple a finalement été aperçu avec les trois enfants en Ontario quelques heures plus tard, dimanche soir, aux alentours de 22h.

À 5 heures 30 de route

Des agents de la Police provinciale de l'Ontario (PPO) ont procédé à l'arrestation des deux adultes dans un motel de Renfrew, municipalité située à l'ouest d'Ottawa, à 527kilomètres de Lévis (environ cinq heures et demie de route).

Le SPVL et la PPO n'ont fourni aucun autre détail sur le déroulement de l'arrestation, l'affaire faisant toujours l'objet d'une enquête. Le couple a pris le chemin d'une cellule au poste régional de la PPO à Renfrew.

Les enfants ont quant à eux été pris en charge par les services sociaux ontariens. «Ils devraient entrer en contact avec la DPJ pour que les enfants puissent retourner chez les grands-parents», a fait savoir Patrick Martel.

Les parents seront transférés à Lévis seulement aujourd'hui et comparaîtront demain au palais de justice de Québec. Ils pourraient faire face à des accusations d'enlèvement d'enfant et bris d'une ordonnance de garde.

Contactée par Le Soleil, la DPJ n'a pas voulu expliquer les raisons ayant mené les parents à perdre la garde de leurs enfants, les dossiers étant confidentiels.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer