La nouvelle bâtonnière, une as de la médiation pour ramener l'unité

Me Claudia P. Prémont, la nouvelle bâtonnière, est... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Me Claudia P. Prémont, la nouvelle bâtonnière, est d'avis que même si le calme est revenu au Barreau du Québec, la crise entre son C. A. et Me Lu Chan Khuong a laissé des cicatrices.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Couple en guerre pour la garde des enfants, famille déchirée par un héritage; Me Claudia P. Prémont est une habituée des conflits sans pitié. Comme nouvelle bâtonnière, elle pourra mettre ses talents de médiatrice au service d'un Barreau du Québec qui a bien besoin d'une accalmie.

Après deux mois de crise où la bâtonnière Me Lu Chan Khuong et le conseil d'administration du Barreau se sont enguirlandés sur la place publique et devant les tribunaux, le calme est revenu parmi les disciples de Thémis.

Mais les cicatrices ne sont pas disparues, concède Me Prémont. Tout l'été, l'ordre professionnel des 25 000 avocats québécois a été divisé entre les partisans de Lu Chan Khuong et ceux qui soutenaient la décision du conseil d'administration de suspendre la bâtonnière après la divulgation dans La Presse d'une plainte de vol à l'étalage non judiciarisée.

«La première chose que j'entends faire, c'est de ramener l'unité, affirme la nouvelle bâtonnière, la voix douce mais ferme. Il faut rétablir les canaux de communication.»

Depuis son élection par le C. A. de l'ordre la semaine dernière, la bâtonnière dit avoir senti chez les avocats rencontrés le désir de resserrer les rangs et surtout de passer à autre chose. Notamment à travailler à la mise en place du nouveau code de procédure civile qui représente un vaste changement de culture pour les avocats québécois.

Un des premiers gestes de la nouvelle bâtonnière a été d'écrire une lettre à la bâtonnière démissionnaire pour lui assurer que son programme électoral serait mis en place dans la mesure du possible. Cette entente constitue-t-elle une sorte de contrat moral? Absolument, répond Me P. Prémont.

«Le programme de Me Khuong, je le connais et je suis d'accord avec plusieurs des projets qu'elle avait. Nous devons respecter les membres qui ont voté pour ce programme.»

Déjà, ajoute-t-elle, certains des points du programme sont en analyse, notamment la révision à la baisse du salaire du bâtonnier et la diminution de la prime d'assurance-responsabilité professionnelle.

Comme tous les bâtonniers avant elle, Me Prémont va continuer à taper sur le clou de l'accessibilité à la justice. Une éternelle question, qui n'a pas de solution facile, mais qui doit rester d'actualité, plaide-t-elle.

«Tout ce qui touche à la justice, à la primauté du droit, ça devrait être tout aussi important que l'éducation et la santé, estime-t-elle. Quelquefois, on ne sent pas nécessairement cette importance-là.»

Rien de plus triste à ses yeux que de voir des citoyens renoncer à faire valoir leurs droits parce qu'ils n'ont pas les moyens de se défendre.

Meilleur financement

En cette ère de compressions budgétaires dans l'État québécois, la bâtonnière va tenter de convaincre le gouvernement de mieux financer l'appareil judiciaire. «Il y a des palais de justice qui ne sont pas dignes de ce qu'on appelle un palais de justice.»

Née à Québec, Claudia P. Prémont a commencé sa carrière il y a 25 ans dans le bureau qui allait devenir Lavery De Billy. Elle y a passé 16 ans avant de se joindre au cabinet Tremblay Bois Mignault.

Trois ans plus tard, elle cofondait sa propre étude, Prémont Brodeur Lavoie. Dans leurs bureaux à la déco moderne, à deux pas du Bois de Coulonge, les huit avocats traitent exclusivement des litiges familiaux.

Un droit «dur», où l'émotion est souvent à son paroxysme, mais où Claudia P. Prémont sent qu'elle peut faire une différence.

«Oui, c'est difficile, admet-elle. On rencontre les gens dans une période difficile de leur vie, mais quand on les accompagne et qu'ils passent au travers, comme avocate, ça me satisfait plus qu'un gros litige en droit des affaires.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer