Lévis: une amende de 440 $ pour s'être trouvé après 23h sur une piste cyclable... en vélo

Gilles Frénette a écopé d'une amende de 440 $... (LE SOLEIL, Patrice Laroche)

Agrandir

Gilles Frénette a écopé d'une amende de 440 $ pour s'être trouvé après 23h sur le parcours des Anses à Lévis.

LE SOLEIL, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un résident de Lévis a écopé d'une amende de 440 $ mercredi pour s'être trouvé après 23h sur une piste cyclable... en vélo.

Gilles Frénette venait de prendre le traversier Québec-Lévis de 22h30, mercredi. Comme il le fait depuis une décennie, l'homme de 63 ans a emprunté le parcours des Anses pour se rendre à son domicile.

Alors qu'il prenait une pause, des policiers qui étaient à bord de leur véhicule l'ont intercepté sur la piste cyclable vers 23h14 à la hauteur de la grève Joliette. «J'ai vu les lumières au loin. La voiture s'est arrêtée à côté de moi, et le policier m'a demandé ce que je faisais là. Il m'a demandé mes papiers et il est retourné dans son véhicule pour ressortir avec un constat d'infraction de 440 $ pour avoir roulé sur une piste cyclable entre 23h et 5h», explique M. Frénette, avouant avoir été quelque peu arrogant avec le patrouilleur lorsque celui-ci lui a demandé pourquoi il était allé à Québec. «Je lui ai dit que ce n'était pas de ses affaires.»

Toutefois, pour M. Frénette, c'est «inadmissible» qu'un policier puisse se promener en véhicule sur une voie réservée aux cyclistes et aux piétons. «Il va falloir un autre Guy Blouin pour réagir? C'est dangereux!» lance-t-il, faisant référence à l'homme qui est mort en 2014 dans le quartier Saint-Roch après avoir été heurté par un véhicule de police de la Ville de Québec.

M. Frénette soulève aussi le fait que son vélo est son seul moyen de transport. «Une personne qui n'a pas de voiture ne peut plus voyager durant la nuit? s'interroge-t-il. C'est beaucoup plus sécuritaire une piste cyclable que la voie publique. Je ne veux pas m'exposer et me faire blesser par quelqu'un qui est sous l'effet de l'alcool.»

Erreur?

Après vérification auprès du Service de police de la Ville de Lévis (SPVL), il existe bel et bien un règlement municipal qui interdit de circuler sur une voie cyclable entre 23h et 5h. «Il y a un règlement pour les parcs, mais il y en a un aussi spécifiquement pour les pistes cyclables», confirme Patrick Martel, porte-parole au SPVL.

Le prix pour une première offense est de 150 $ plus les frais de 70 $, explique M. Martel. «Ce n'est pas le policier qui décide de la peine, ç'a été voté au conseil et cela a passé», tient-il à préciser. 

Alors, pourquoi 440 $? «Il y a une erreur à corriger dans notre système informatique, mais, dans ce cas-ci, je ne sais pas qui a été intercepté. Lorsqu'ils ont fait le constat, ils n'ont peut-être pas coché la bonne case. Il a peut-être été émis comme personne morale alors qu'il était personne physique, souligne M. Martel. C'est une erreur qui est facilement corrigible. Les patrouilleurs vont refaire un nouveau constat, et il va être acheminé par la poste avec le bon montant d'argent.»

Interrogé sur le fait que les policiers se trouvaient en voiture sur la piste cyclable, le porte-parole du SPVL confirme que c'est tout à fait possible. «Le policier peut aller sur la piste cyclable pour effectuer la sécurité, c'est bien certain. Il faut penser que la nuit, ils ne sont pas à vélo. S'il faut qu'ils traversent plusieurs kilomètres, ils vont le faire en voiture. Dans ce cas-ci, je ne sais pas de quelle façon cela a débuté. Est-ce que cela découlait d'un appel pour un rôdeur? Je ne sais pas.»

M. Martel assure que ce genre d'intervention n'est pas «une priorité» de tous les jours, mais qu'il est bien indiqué que la piste cyclable est fermée entre 23h et 5h. «Tout ce qui est une infraction tombe prioritaire pour nous. Mais de dire que c'est des opérations planifiées, dirigées, je dirais que ça me surprendrait. Ce n'est pas fréquent que des gens se fassent arrêter [sur une piste cyclable]. C'est peut-être ce qui explique aussi l'erreur au niveau des montants.»

Aussi à Québec

Un règlement semblable à celui de Lévis est aussi en vigueur à Québec. «Le règlement 98510 relatif à l'établissement du parc régional nord-ouest. Dans le libellé de l'article 15, il est inscrit notamment qu'il est interdit de se trouver dans le parc régional de 23h à 6h le matin à moins qu'il s'y tienne une activité spéciale autorisée par la communauté urbaine de Québec. Une personne à vélo est alors passible d'une amende. Ce n'est toutefois pas vraiment appliqué», confirme Pierre Poirier, du Service de police de la Ville de Québec. «L'amende est de 100 $ à 500 $ et de 200 $ à 1000 $ pour une récidive.»

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer