Couple colombien fauché: l'analyse du véhicule de l'accusée attendue

Faute de témoin de l'accident, la Couronne attend... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Faute de témoin de l'accident, la Couronne attend l'expertise du module de contrôle du véhicule de Jade Morillon-Morissette, 27 ans.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'ébriété a-t-elle été la cause principale de l'accident qui a fauché un jeune couple colombien dans Limoilou? Il faudra attendre l'analyse technique du véhicule avant le dépôt - ou non - de plus graves accusations.

Faute de témoin de l'accident, la Couronne attend l'expertise du module de contrôle du véhicule de Jade Morillon-Morissette.

La femme de 27 ans a été impliquée dimanche soir dans une violente collision avec Julian Esteban Muneton Vasquez, 29 ans, et sa conjointe Ingrid Carolina Zamorano Pabon, 30 ans, enceinte de leur premier enfant. Les deux Québécois arrivés de Colombie il y a un peu plus d'un an sont morts dans les minutes suivant la collision, survenue à l'intersection de la 18e Rue et de la 4e Avenue.

Jade Morillon-Morissette, qui présentait des signes d'ébriété, a été accusée de conduite avec les capacités affaiblies.

Le module de contrôle sera fourni par le constructeur automobile et analysé par un expert. Un peu comme une «boîte noire», le dispositif révèle la vitesse du véhicule au moment de la collision, s'il y a eu des freinages, des accélérations. Bref, il pourra donner des éléments circonstanciels qui permettront à la Couronne de déposer ou non une accusation de conduite avec les capacités affaiblies ayant causé la mort.

Remis à mercredi

L'enquête sous cautionnement de Jade Morillon-Morissette a été fixée à mercredi prochain.

Hier, une trentaine de membres de la communauté colombienne ont de nouveau assisté à l'audience au palais de justice de Québec. Ils ont regardé calmement l'accusée. La brune jeune femme, le bras en écharpe, leur jetait aussi des regards par moments.

Jade Morillon-Morissette a déjà une cause pendante pour conduite avec les capacités affaiblies par l'alcool en 2013. Elle n'avait aucune condition de remise en liberté l'empêchant de boire ni de conduire.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer