30 mois de prison à un homme qui a agressé sa fille, son fils et sa nièce

L'homme a agressé sexuellement tour à tour sa... (Photothèque Le Presse)

Agrandir

L'homme a agressé sexuellement tour à tour sa fille, son fils autiste et sa nièce.

Photothèque Le Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un père de famille qui a agressé sexuellement tour à tour sa fille, son fils autiste et sa nièce part entre au pénitencier pour les prochains 30 mois. Sans avoir jamais exprimé le moindre remords ni la moindre empathie pour les victimes.

Le Lévisien de 56 ans, que nous ne nommerons pas pour préserver l'anonymat des victimes, est certainement l'un des accusés les moins sympathiques que le juge Gilles Charest aura eu à punir.

Durant 13 ans, l'homme a successivement agressé sexuellement sa fille, son garçon et sa nièce, des enfants âgés de 7 à 12 ans. Les délits répétés allaient d'attouchements aux gestes de masturbation. «Il a profité de leur innocence, de leur candeur et de leur naïveté», a rappelé le juge Charest, insistant sur les séquelles toujours présentes chez les victimes, 20 ans après les crimes.

Le père a en outre démontré des talents d'intimidateur et de manipulateur en répétant à sa conjointe qu'elle était aussi coupable que lui parce qu'elle ne l'avait pas dénoncé lorsqu'elle avait appris les agressions. La femme a expliqué à la cour qu'elle était restée avec son conjoint car elle était malade et démunie financièrement.

Après avoir été reconnu coupable au terme d'un procès, le père indigne n'a jamais exprimé de remords ni d'empathie. Il nie toute déviance et a même refusé de discuter avec l'agent de probation chargé de rédiger le rapport prédécisionnel.

La procureure de la Couronne Me Sarah-Julie Chicoine réclamait une peine de détention de 30 mois pour ce père agresseur et c'est exactement ce que le juge Charest a imposé.

Après l'audience, la mère de deux des victimes disait ressentir une certaine forme d'apaisement. «Aujourd'hui, on prend la honte, la peine et la peur, on lui redonne tout ça parce que c'est à lui que ça appartient.»

«Aujourd'hui, on prend la honte, la peine et la peur on lui redonne tout ça parce que c'est à lui que ça appartient.»

La mère de deux des victimes
Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer