Le C. A. du Barreau réclame 90 000 $ à la bâtonnière

Me Lu Chan Khuong... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Me Lu Chan Khuong

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Marin
La Presse Canadienne
Montréal

Les membres du conseil d'administration du Barreau du Québec réclament 90 000 $ à la bâtonnière Lu Chan Khuong pour atteinte à leur réputation dans le cadre des procédures juridiques qui les opposent.

Me Khuong avait intenté une poursuite contre le Barreau et plusieurs de ses administrateurs après avoir été suspendue au début du mois de juillet, à la suite de la publication d'un reportage révélant qu'elle avait fait l'objet d'une plainte pour vol à l'étalage en avril 2014.

Le C. A. du Barreau vient de déposer sa défense pour répondre à tout ce que Me Khuong leur reproche.

L'ordre professionnel prétend avoir agi en toute bonne foi afin de protéger l'institution du Barreau et préserver la confiance du public.

Et en raison de certaines allégations de la poursuite de la bâtonnière et d'un communiqué qu'elle a diffusé, les membres du conseil d'administration allèguent qu'elle a nui à leur réputation. Elle aurait notamment allégué que le conseil d'administration était «obscur, parallèle et illégal», que ses membres «n'ont pas la formation nécessaire pour être instruits des devoirs, responsabilités et obligations qui leur incombent en tant qu'administrateurs» et qu'ils se sont prêtés à «une basse stratégie électorale», est-il rapporté dans la défense du Barreau et de ses administrateurs.

Dans sa poursuite, Me Khuong prétend de plus que des membres du conseil ont «coulé» à la presse l'information portant sur son passé judiciaire dans le but de la mettre dans l'embarras et de provoquer son départ. Ce faisant, d'après la poursuite, «les fautifs ont violé sans vergogne» leur serment de discrétion, leur obligation de confidentialité ainsi que la confidentialité rattachée au Programme de traitement non judiciaire.

Certains membres du C. A. lui réclament donc 5000 $ chacun et ceux qui ont été plus particulièrement visés par ses propos exigent 10 000 $ chacun en guise de compensation. «Par ses propos et insinuations diffamatoires, la Demanderesse [Me Khuong] remet en cause l'intégrité et l'honnêteté professionnelles des Demandeurs reconventionnels [les membres du conseil d'administration] ainsi que leur compétence à exercer une charge d'administrateur», est-il écrit dans la procédure.

De plus, dans sa défense, le C. A. dit clairement ne pas croire la version des faits de la bâtonnière. «Il est tout à fait invraisemblable qu'une personne puisse par simple distraction mettre dans son sac deux paires de jeans valant près de 500 $ et ne pas s'en rendre compte quand elle passe à la caisse pour payer les deux autres paires de jeans, prétendument achetées antérieurement au Simons de Québec, et ayant une valeur totale de 20 $», peut-on lire dans la procédure.

Au début du mois de juillet, La Presse avait fait état d'un dossier de traitement non judiciaire relativement à une supposée infraction commise par la bâtonnière Khuong, soit un vol à l'étalage concernant des jeans dans un magasin. En acceptant que son dossier soit déjudiciarisé, elle avait évité des accusations criminelles ainsi que la tenue d'un procès.

Élue le 22 mai dernier avec l'appui de 63 % des membres du Barreau, Me Khuong s'est fait intimer l'ordre de démissionner par le conseil d'administration dès le 1er juillet. Elle avait refusé de quitter son poste et est, depuis, suspendue.Le conflit, fort médiatisé, a fini par prendre la voie des tribunaux après un échec des négociations à l'amiable.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer