Dossier de la bâtonnière: pas d'enquête publique

Stéphanie Vallée... (PHOTO JACQUES BOISSINOT, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Stéphanie Vallée

PHOTO JACQUES BOISSINOT, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La ministre de la Justice du Québec, Stéphanie Vallée, refuse de déclencher une enquête indépendante et publique sur la bâtonnière déchue par le conseil d'administration du Barreau. Elle laissera pour l'instant sans suite la demande de Lu Chan Khuong.

Interrogée à ce sujet, lundi, la ministre Vallée a renvoyé tout le monde à un communiqué de presse diffusé par le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP).

On y lit qu'après de nouvelles vérifications, le DPCP réitère qu'il n'a aucune raison de croire que les informations relatives au dossier de Lu Chan Khuong auraient été communiquées par un membre de son personnel.

«Au-delà de ce qui relève du ministère de la Justice, il y a dans le dossier un grand nombre d'intervenants sur lesquels on n'a aucun contrôle», a ajouté la ministre Vallée, manifestement désireuse de se tenir loin de cette affaire qui a été portée devant les tribunaux.

La bâtonnière du Québec, Lu Chan Khuong, avait de nouveau réclamé l'ouverture d'une enquête publique après la publication samedi dans La Presse et Le Soleil de sa déclaration sous serment - qui devait demeurer confidentielle - concernant une plainte pour vol à l'étalage au magasin Simons de Laval.

La bâtonnière conteste la suspension décidée par le conseil d'administration du Barreau du Québec. Lu Chan Khuong plaide qu'il n'y a jamais eu vol, car il n'y a pas eu d'intention de vol.

C'est en raison d'une distraction qu'elle n'a pas payé deux jeans d'environ 230 $ chacun, fait-elle valoir.

Puisqu'il n'y a jamais eu de procès, la bâtonnière n'a jamais été reconnue coupable dans ce dossier. Celui-ci a fait l'objet d'une inscription au programme de non-judiciarisation des infractions criminelles. Il a été rendu public en raison de fuites.

Le mois dernier, la ministre Stéphanie Vallée a déclaré être préoccupée par ces fuites relatives à un programme de non-judiciarisation. Me Khuong affirme qu'elles sont l'oeuvre de gens mal intentionnés.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer