Accident mortel à Beaumont: une intersection à sécuriser

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le maire de Beaumont, André Goulet, demande au ministère des Transports de trouver une solution afin d'améliorer la sécurité à l'intersection du chemin Saint-Roch et de la route 279, où une fillette de neuf ans a perdu la vie vendredi lors d'une collision impliquant une voiture et un camion semi-remorque.

Les trois autres occupants du véhicule, une femme de 37 ans et ses deux autres enfants âgés de 6 et 13 ans, reposaient toujours dans un état critique samedi en soirée.

«Nous sommes bouleversés par l'événement», a confié au Soleil M. Goulet, qui juge, comme plusieurs résidents, que le secteur où est survenu l'accident est dangereux. «Il y a beaucoup de circulation sur cette route et la vitesse dans le secteur est de 90 km/h. Les gens roulent souvent à 100, 110 km/h. Le problème, c'est qu'il y a un endroit sur la route où l'on ne voit pas les véhicules qui arrivent. Les gens qui montent vers Saint-Charles ou qui descendent à Beaumont sont souvent surpris par la vitesse de l'auto. C'est ce qui occasionne plusieurs accrochages durant l'année.»

M. Goulet souligne d'ailleurs qu'une femme de 19 ans a perdu la vie au même endroit il y a quelques années. «C'était le même genre d'accident, elle avait été frappée par un poids lourd.»

«Nous, au niveau du conseil municipal de Beaumont, nous avons encore passé une résolution le mois dernier pour que le ministère des Transports intervienne dans le dossier», ajoute le maire. Au fil des ans, la route a été sécurisée, mais il reste encore des problèmes majeurs, dont cette intersection-là.»

Et la solution serait? «La réponse appartient au ministère, tranche M. Goulet. Ils ont des spécialistes. Ce n'est pas nous, les spécialistes. Nous avons déjà fait une demande pour une nouvelle limite de vitesse. Ils nous ont répondu que c'était à nous de déterminer la manière de comment agir dans le dossier. Selon moi, avec leurs experts, c'est à eux de nous proposer des solutions... et assez rapidement.»

Le maire de Beaumont n'a pas l'intention de voir le dossier s'étirer sur plusieurs semaines. «Dès lundi, je vais communiquer au bureau de la députée [Dominique Vien] et on va mettre les responsables politiques dans le dossier pour que cela avance.»

Municipalité sous le choc

Du côté de Saint-Fabien, au Bas-Saint-Laurent, la municipalité de 2000 habitants était sous le choc. La femme et ses trois enfants y résidaient.

Joint en début d'après-midi, la mairesse Marnie Perreault se disait secouée par les événements. «On attend des nouvelles du reste de la famille. C'est un drame pour la population, car c'est deux grandes familles dans Saint-Fabien. Les gens sont secoués. On espère avoir des nouvelles positives.»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer