Batman à l'origine d'un super-chaos routier en Ontario

Stephen

Agrandir

Stephen "Batman" Lawrence, debout près de sa Batmobile, alors qu'il se rend à une activité de charité à Kingston, en Ontario, le 26 juillet.

La Presse Canadienne, Ho-Julie Belaire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Liam Casey
La Presse Canadienne
Toronto

Lorsque le chevalier noir a des ennuis mécaniques, c'est une recette instantanée pour du chaos sur les routes.

Les conducteurs qui revenaient d'une région de villégiature au nord de Toronto ont congestionné l'autoroute 401 près de Napanee, dimanche, car ils ralentissaient pour regarder Batman, dans son costume, en train de travailler sur sa Batmobile.

Julie Toole dit qu'elle a regardé Batman «avec son costume complet» debout derrière sa voiture. Elle a raconté l'avoir vu seulement quelques secondes, pendant qu'elle conduisait, une expérience qu'elle a qualifiée d'«extra», mais «déconcertante».

Stephen Lawrence - qui préfère se faire appeler «le Batman de Brampton» - revenait d'un événement caritatif à Kingston, en Ontario, lorsqu'il a entendu un son étrange provenant de sa voiture.

Il a alors rangé son véhicule sur l'accotement pour inspecter le problème.

Mais à ce moment, le trafic s'était presque immobilisé puisque les conducteurs et les passagers voulaient apercevoir le héros portant la cape... et ses problèmes mécaniques.

«Cela n'a pas pris de temps pour que le trafic s'accumule, comme c'est toujours le cas lorsque Batman est là», a dit M. Lawrence.

L'homme de 39 ans personnifie Batman d'une manière ou d'une autre depuis qu'il a 14 ans. Il a expliqué que tout cela avait commencé alors qu'il était à l'école secondaire à Markham, en Ontario, où il portait un imperméable noir par-dessus son uniforme réglementaire.

«J'ai commencé à porter cela et cela avait l'air d'une grande cape noire, a-t-il dit. Alors mes amis ont commencé à m'appeler Batman.»

Lorsque son père est mort quelques années plus tard, il a commencé à porter un costume de Batman fait main et à patrouiller dans le noir la nuit.

Puis, il a décidé de «réaliser son rêve» et de conduire une Batmobile. Il a éventuellement rencontré l'homme qui les construit à Orangeville, en Ontario. Il a alors commencé à épargner pour en acheter une, ce qui s'est finalement concrétisé il y a deux ans.

M. Lawrence explique qu'elle a été faite à partir d'une ancienne voiture de police, une Chevrolet Caprice, avec une carrosserie de Batmobile de 1989.

Il dit que la voiture est en règle, avec une plaque d'immatriculation de l'Ontario, mais qu'il se fait arrêter périodiquement, surtout par des policiers curieux.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer