Vandalisme au cimetière Saint-Charles: le défi de retrouver les familles

Dans la nuit du 3 au 4 juin,... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Dans la nuit du 3 au 4 juin, des vandales ont endommagé 170 pierres tombales au cimetière Saint-Charles.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un mois après les actes de vandalisme sans précédent perpétrés au cimetière Saint-Charles, la direction poursuit son travail afin de retrouver les familles propriétaires des 170 pierres tombales endommagées. Une «tâche ardue», reconnaît-on, menée en parallèle avec la recherche de solutions visant à assurer une plus grande surveillance des lieux.

Julie Robitaille, coordinatrice des services aux familles pour la compagnie du cimetière Saint-Charles et Notre-Dame-de-Belmont, constate que «si toutes les solutions possibles» ont été envisagées, dont l'installation de caméras et un meilleur éclairage, un endroit de recueillement comme un cimetière doit trouver le meilleur compromis entre cette vocation sacrée et la façon «la plus dissuasive» d'empêcher les intrusions malveillantes.

«Puisque nous sommes un organisme sans but lucratif, il faut aussi penser au coût le plus bas possible, explique Mme Robitaille. Nous ne voulons pas avoir à refiler la facture aux familles. Le directeur général (François Chapdelaine) est à "magasiner" des solutions qui seront éventuellement soumises au conseil d'administration.»

Les actes de vandalisme, commis dans la nuit du 3 au 4 juin, constituaient une première malheureuse pour le cimetière Saint-Charles, en 160 ans d'histoire. «C'est exceptionnel. On ne commencera pas à installer des barbelés partout. Une partie du cimetière est adossée à la rivière Saint-Charles et au parc linéaire, c'est grand. Et de toute façon, quelqu'un qui veut faire un mauvais coup, ce n'est pas une clôture Frost qui va l'arrêter.»

Les méfaits ont eu lieu alors que les grilles du cimetière avaient été laissées ouvertes la nuit, pour la première fois cet été. Depuis, seule mesure concrète depuis les événements, la direction a décidé de les cadenasser à compter de 20h.

Si plusieurs familles sont venues constater sur place les dommages aux monuments de leurs parents défunts, la moitié des quelque 130 propriétaires de stèles recensés jusqu'à maintenant demeurent introuvables. «Dans la vieille partie du cimetière, les cadastres sont mal définis. Ce n'est pas évident de retrouver les familles lorsque la dernière personne figurant sur le monument est morte en 1907.»

La plupart des familles qui ont vu la stèle d'un disparu endommagée ont pris un arrangement avec leur compagnie d'assurances pour faire réparer les dégâts. Pour celles qui n'ont pas encore été retracées, la direction du cimetière remet en place la pierre tombale, d'une façon sécuritaire, dans l'attente d'éventuels travaux de réfection.

Toujours en liberté

Quant aux auteurs des actes de vandalisme, ils courent toujours. À la police de Québec, la porte-parole Marie-Ève Painchaud explique qu'il n'y a «aucun nouveau développement» sur leur identité. «Le dossier est toujours ouvert, mais nous n'avons pas reçu de nouvelles informations.»

«Moi, tout ce que je sais, ce sont des ouï-dire, ajoute Mme Robitaille. Il semble qu'ils [les coupables] étaient au moins deux, puisque la police a relevé deux empreintes de semelles différentes sur les pierres renversées.

«C'est malheureux, poursuit-elle. Je ne sais pas si on pourra comprendre un jour pourquoi ils ont fait ça, pourquoi ils ne se sont pas tannés après en avoir endommagé 10, et qu'ils ont décidé de se rendre à 170...»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer