Une bombe explose dans un cabinet d'avocats à Winnipeg

La police a été appelée au cabinet Petersen... (La Presse Canadienne)

Agrandir

La police a été appelée au cabinet Petersen King à Winnipeg en milieu d'avant-midi.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Winnipeg

La police de Winnipeg dit qu'elle ne sait pas si l'avocate sérieusement blessée dans l'explosion d'un cabinet d'avocats de la ville vendredi était la cible de l'attaque. Les enquêteurs ne croient toutefois pas que le grand public est en danger.

«Nous n'avons pas de raison de croire qu'il s'agit d'une attaque dirigée contre le système de justice, a précisé le surintendant Danny Smith aux journalistes vendredi après-midi. Nous ne croyons pas qu'il s'agisse d'une menace contre les avocats, les cabinets ou le grand public. Nous le traitons comme un crime très spécifique jusqu'à ce que nous apprenions des faits qui nous feraient penser autrement.»

La police a confirmé que l'avocate Maria Mitousis, 38 ans, a été sérieusement blessée dans l'explosion du cabinet Petersen King. Celle-ci se décrit elle-même sur Twitter comme «une membre active de la communauté grecque».

Une source, qui a parlé à La Presse Canadienne sous le couvert de l'anonymat, a dit que Me Mitousis avait perdu une main et risquait de perdre la deuxième.

Des sources dans la communauté juridique ont expliqué que l'avocate vivait en union de fait avec Barry Gorlick, un avocat de Winnipeg récemment radié du barreau après avoir admis sa culpabilité à 15 chefs d'accusations de fautes professionnelles.

Une firme d'avocats du centre-ville de Winnipeg où le couple a déjà travaillé a été inspectée par la police à titre préventif.

Même si la police ne croit pas que d'autres avocats soient menacés, le Barreau du Manitoba a envoyé un avertissement à ses membres, souligant que d'autres cabinets ont récemment reçu du courrier suspect.

«Dans les circonstances, il serait sage de faire preuve de prudence en manipulant le courrier et les livraisons», a écrit le Barreau manitobain.

La police de Winnipeg a été appelée sur les lieux de l'explosion au milieu de la matinée vendredi. L'agent Eric Hofley a indiqué qu'un policier n'était pas loin du bureau et qu'il était arrivé rapidement sur la scène et avait prodigué les premiers soins à Maria Mitousis.

Les enquêteurs ne savent pas comment l'engin est parvenu au cabinet Petersen King, qui se spécialise en droit de la famille.

«Je ne sais pas comment la bombe lui est parvenue, si elle est arrivée par la poste ou si elle a été déposée là, a déclaré l'agent Eric Hofley. À ce point-ci, il semble que c'était un engin explosif qui a été déclenché par inadvertance par cette femme.»

La police a cerné le secteur autour du bâtiment pendant que l'escouade antibombe s'assurait qu'il n'y avait aucune autre bombe. Les autorités ont également évacué partiellement un autre édifice du centre-ville pour des raisons de sécurité.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer