Course de rue mortelle à Lévis: un homme de 26 ans accusé

Tommy Boissonneault, 32 ans, est décédé lors de... (Collaboration spéciale Steve Jolicoeur)

Agrandir

Tommy Boissonneault, 32 ans, est décédé lors de l'accident.

Collaboration spéciale Steve Jolicoeur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Ce qui a d'abord été rapporté comme une violente embardée prend une tournure encore plus dramatique. Tommy Boissonneault, 32 ans, est mort dimanche en prenant part à ce qui serait une course de rue contre son bon ami, Alexandre Lemay. Ce dernier est maintenant dans l'eau chaude, accusé notamment de conduite avec les capacités affaiblies causant la mort.

Tommy Boissonneault, 32 ans... (Photo tirée de Facebook) - image 1.0

Agrandir

Tommy Boissonneault, 32 ans

Photo tirée de Facebook

Tommy Boissonneault aurait perdu le contrôle à l'intersection... (Collaboration spéciale Steve Jolicoeur) - image 1.1

Agrandir

Tommy Boissonneault aurait perdu le contrôle à l'intersection de la route Monseigneur-Bourget, où une petite courbe l'obligeait à virer à droite. À haute vitesse, son Acura Integra a traversé un fossé et un terrain privé avant de percuter une maison. Le décès de Tommy Boissonneault a été constaté sur les lieux de l'accident.

Collaboration spéciale Steve Jolicoeur

Tommy Boissonneault et Alexandre Lemay se trouvaient à la même fête, dans la nuit de samedi à dimanche, à Lévis. Intoxiqués par l'alcool, ils auraient eu l'idée de faire une course. La victime, Tommy Boissonneault, s'était procuré une Acura Integra noire deux semaines auparavant. Lemay était le propriétaire d'un véhicule du même modèle. 

Les deux hommes se seraient donc élancés vers 2h30, seuls à bord de leur bolide respectif. 

Selon les informations de la police de Lévis, le duel amical a débuté au coin de la rue Roberge et de l'avenue des Ruisseaux, dans le secteur Pintendre. Les deux véhicules auraient donc circulé en parfaite ligne droite sur une distance de deux kilomètres avant que ne se produise l'accident.   

Tommy Boissonneault aurait perdu le contrôle à l'intersection de la route Monseigneur-Bourget, où une petite courbe l'obligeait à virer à droite. Il aurait carrément raté la manoeuvre. 

À haute vitesse, sa voiture a traversé un fossé et un terrain privé avant de percuter une maison. Le résident de Lévis, originaire de Saint-Charles, dans Bellechasse, n'était pas attaché et serait mort sur le coup, éjecté de sa voiture. Son décès a été constaté sur les lieux. 

Quant à Lemay, il a selon toute vraisemblance été témoin de la sortie de piste de son ami. «Après l'impact, le suspect aurait garé son véhicule plus loin, dans l'entrée d'une autre résidence privée, pour revenir quelques minutes plus tard sur les lieux de l'accident, nus pieds et visiblement en état d'ébriété», a raconté Patrice Gagnon, porte-parole de la police de Lévis. Il était également en état de choc.

Les autorités ont rapidement compris que l'accident avait été causé par une course de rue. «C'est vraiment la témérité qui est en cause là-dedans. On ne voit pas ça souvent, mais ça existe encore. Ce sont de mauvaises décisions qui sont prises sur un coup de tête», a poursuivi M. Gagnon. 

Alexandre Lemay, 26 ans, a été arrêté sur place, tôt dimanche. Détenu depuis, il a comparu lundi au palais de justice de Québec. Le visage long et les yeux fatigués, il a timidement regardé vers sa mère, qui se trouvait dans la salle d'audience. En deuil d'un ami, ce dernier semblait prendre toute la mesure de la gravité des accusations qui pesaient contre lui. 

Il a été accusé de conduite avec les capacités affaiblies ayant causé la mort, de négligence criminelle ayant causé la mort et de conduite dangereuse ayant causé la mort lors d'une course de rue. S'ajoutent également deux chefs d'accusation de bris d'une probation de trois ans, à la suite d'une condamnation avec sursis pour une série d'introductions par effraction dans le district de Montmagny. 

La Couronne s'est opposée à sa remise en liberté. Le jeune homme de La Durantaye reviendra en cour le 2 juillet à 14h30 pour l'enquête sur cautionnement.

Adepte de voitures

Tommy Boissonneault était de toute évidence un adepte de voitures, de courses d'accélération et autres manoeuvres comme le dérapage contrôlé (drift). Le 13 juin, sur sa page Facebook, il se disait «enfin heureux propriétaire d'un beau GS-R», un modèle d'Acura Integra reconnu pour la puissance de son moteur et prisé par les adeptes de voitures modifiées. «Bel achat, fais attention, t'es pas mal téméraire», a alors commenté une amie.

La tristesse a d'ailleurs laissé sa place à la colère, sur les réseaux sociaux, chez les proches de la victime. «Je regarde cette photo [celle de la voiture, le 13 juin] et je la trouve tellement laide, ça a pas d'allure. C'est ce calice de char-là qui t'a emporté...», a écrit une amie, lundi. «Maudite vitesse, on perd un bon morceau à cause de ça», a ajouté une autre internaute. À la lumière des nombreux hommages laissés sur Internet, Tommy Boissonneault était considéré comme un bon vivant qui mordait à pleines dents dans la vie, prenant parfois des risques. 

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer