La commis-comptable de l'évêché de Gaspé accusée de fraude

La fraude opérée par Isabelle Ouellet a été... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

La fraude opérée par Isabelle Ouellet a été réalisée grâce à la falsification de documents, en l'occurrence des factures, des chèques et des relevés bancaires.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Gilles Gagné

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Carleton) Une femme de 44 ans de Gaspé, Isabelle Ouellet, a été accusée de fraude de plus de 5000 $, de fabrication de faux documents et d'utilisation de documents contrefaits relativement à une fraude de 300 000 $ perpétrée à l'évêché de Gaspé entre 2011 et 2014, où la suspecte travaillait comme commis-comptable.

Embauchée en 2000 par l'évêché de Gaspé, Isabelle Ouellet a comparu jeudi au palais de justice de Percé. Elle a été libérée moyennant des conditions, dont un retour en cour le 6 juillet pour la suite de la procédure.

«Le montant de la présumée fraude reste à préciser, mais les experts mandatés par le diocèse l'évaluent à 300 000 $ sur une période de quatre ans, de 2011 à 2014», dit Julien Leblanc, chancelier de l'évêché de Gaspé.

Isabelle Ouellet a pris un congé de maladie le 11 septembre 2014. Pendant son absence, le responsable interne des finances du diocèse a constaté des irrégularités. Mme Ouellet a été suspendue sans solde le 3 novembre et un dossier a été remis à la Sûreté du Québec le 12 décembre, après d'autres vérifications réalisées par la firme Raymond Chabot.

«Nous faisons face à un stratagème très bien orchestré, difficile à détecter et fait habilement, dit le chancelier Leblanc. La fraude a été réalisée grâce à la falsification de documents, en l'occurrence des factures, des chèques et des relevés bancaires.»

Pendant quatre ans, la fraude a suivi son cours malgré la révision des livres effectuée par le responsable des finances et par le vérificateur externe de l'évêché de Gaspé.

«C'est un choc, une situation malheureuse, mais ça ne nous empêchera d'aucune façon de poursuivre notre mission pastorale», note Julien Leblanc, ajoutant que rien dans l'attitude de l'accusée ne menait à des soupçons. Il ne sait pas si le montant, «une somme énorme pour nous, considérant tous les efforts faits depuis 20 ans pour gérer serré», sera récupérable.

L'évêque Jean Gagnon, qui dirige le diocèse depuis 2001, a écrit à tous les prêtres du diocèse pour demander leur solidarité et pour maintenir le lien de confiance. Le diocèse de Gaspé compte 65 paroisses et 82 000 catholiques.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer