Liberté refusée pour l'ex-rappeur Sam Sanon, alias Jay Price

Sam Sanon, 28 ans, alias Jay Price, a... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Sam Sanon, 28 ans, alias Jay Price, a vu 10 nouveaux chefs d'accusations portés contre lui, samedi.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'ex-rappeur Sam Sanon, alias Jay Price, qui fait face à de nouvelles accusations d'agression sexuelle et de voies de fait, s'est vu refuser jeudi sa remise en liberté provisoire. La juge Réna Émond estime que la détention de l'accusé est nécessaire pour ne pas miner la confiance du public.

Sam Sanon, un vendeur d'automobiles de 28 ans, avait déjà été arrêté et accusé une première fois en février de trois chefs d'agression sexuelle, mais il avait pu recouvrer sa liberté moyennant certaines conditions. Il a été arrêté une seconde fois le 12 juin après que quatre nouvelles victimes alléguées eurent porté plainte contre lui.

L'individu fait plus précisément face à 10 chefs supplémentaires d'agression sexuelle, de voies de fait, de voies de fait armées, de voies de fait causant des lésions corporelles, de séquestration, de harcèlement et d'avoir «volontairement tué, mutilé, blessé et estropié des chiens» de compagnie.

Ces nouvelles accusations font référence à des gestes qui auraient été commis entre 2006 et 2013 à Québec, à La Pocatière et à Saint-Antoine-de-Tilly. Une ordonnance de non-publication sur les faits de la cause nous interdit d'en divulguer les détails.

Pour la juge Réna Émond, les nouvelles charges déposées contre Sam Sanon sont subjectivement graves et paraissent suffisamment fondées pour qu'une peine de prison lui soit ultimement imposée. Considérant la violence et la répétition des gestes qui lui sont reprochés, l'accusé représente, aux yeux de la juge Émond, un danger pour le public.

La juge a également pris en considération le fait que le prévenu, qui possède des antécédents de voies de fait armées et de menaces, entre autres, a déjà fait fi d'ordonnances de cour dans le passé.

Les deux dossiers de Sam Sanon, qui pourraient être réunis, reviendront en cour les 13 juillet et 3 août.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer