Une Saint-Jean particulièrement tranquille à Québec

Les Plaines étaient loin d'être bondées, mardi soir... (Le Soleil, Pascal Ratthé)

Agrandir

Les Plaines étaient loin d'être bondées, mardi soir

Le Soleil, Pascal Ratthé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les autorités l'ont eu facile, mardi soir, lors de la Fête nationale célébrée sur les Plaines et au centre-ville de la capitale. Aucun incident malheureux n'a été rapporté.

En baisse progressive depuis plusieurs années, les interventions policières se sont faites rares à travers la Ville lors des célébrations du 23 juin. À peine dix arrestations ont été réalisées par le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), éclipsant le bilan record de 19 de l'an dernier, jusque-là le plus faible nombre d'arrestations enregistrées un soir de Saint-Jean-Baptiste à Québec.

«C'est sûr que c'est une soirée tranquille par rapport aux autres années.», a reconnu Christine Lebrasseur, porte-parole de du SPVQ. «Les quelques arrestations concernaient principalement des cas d'ivresse ou de possession de stupéfiants, mais rien de majeur.»

Généralement fort occupés un soir de Saint-Jean-Baptiste, les ambulanciers ont également connu une soirée moins chargée que par le passé. 

«On pourrait comparer ça à un gros samedi soir d'été. Ça n'a pas roulé plus que ça», a dit David Munger, superviseur à la Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec (CTAQ). «C'est plus tranquille que ce à quoi on a été habitués dans les dernières années.»

Comme à toute Fête nationale, quelques fêtards jonchaient le sol, ici et là, intoxiqués par diverses substances. Seuls quelques-uns d'entre eux ont eu besoin de l'aide des paramédicaux.

Les services d'urgence avaient à leur disposition des effectifs supplémentaires jusqu'à au moins 4h, à la fin des festivités, afin de disperser la foule amassée sur les Plaines et Grande Allée

La soirée tranquille s'explique aussi, du moins en partie, par le manque de collaboration de Dame nature. La foule s'est longuement fait attendre sur les Plaines pour venir assister au spectacle offert sur la grande scène.

---------------> Voir notre galerie photo

Les jeunes ont été nombreux à prendre d'assaut l'espace réservé à la programmation d'Envol et Macadam. L'action y était d'ailleurs beaucoup plus soutenue au rythme des sonorités rock et de la musique techno.

Si l'administration municipale a affirmé plus tôt ce mois-ci qu'elle souhaitait réduire la présence policière près du «périmètre festif», elle s'est malgré tout bien fait sentir. Pour pénétrer sur l'enceinte des Plaines, chaque personne devait être fouillée à deux reprises.

Les Pompiers de Québec n'avaient aucun incident à signaler mercredi matin. Avec Guillaume Piedboeuf

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer