Tuerie de Charleston: le suspect aurait écrit un manifeste raciste

Dylann Roof... (PHOTO AFP/LASTRHODESIAN.COM)

Agrandir

Dylann Roof

PHOTO AFP/LASTRHODESIAN.COM

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press
Columbia

Des photos qui semblent montrer le suspect de la tuerie dans une église noire de la Caroline du Sud brandissant un drapeau confédéré et brûlant un drapeau américain, accompagnées d'un texte raciste, ont été découvertes sur un site Internet.

Le prétendu manifeste a fait surface samedi sur le site LastRhodesian.com. On ne sait pas si le texte a été écrit par Dylann Roof lui-même, mais il correspond aux propos que le suspect a tenus devant ses amis et à ce qu'il aurait dit avant d'ouvrir le feu dans l'Église épiscopale méthodiste africaine Emanuel de Charleston mercredi soir.

Les registres indiquent que le site a été enregistré le 9 février en Russie - une tactique fréquemment utilisée par ceux qui veulent cacher leurs renseignements personnels ou dissimuler l'identité des opérateurs d'un site en particulier.

Parmi les 60 photos publiées sur le site, on peut voir Dylann Roof tenant un drapeau confédéré, ainsi qu'une photo en gros plan d'un pistolet de calibre .45. L'homme de 21 ans est accusé d'avoir utilisé une arme de ce type lors de la tuerie dans l'église.

Dans le texte de près de 2500 mots, Dylann Roof affirme qu'il n'a pas été élevé dans une famille raciste, mais qu'il a conclu qu'il devait devenir violent après avoir cherché «crimes commis par des Noirs contre des Blancs» dans le moteur de recherche Google. Il explique avoir choisi Charleston parce qu'à un certain moment, la ville comptait le plus important ratio de Noirs par rapport aux Blancs, et qu'il estimait que les suprémacistes blancs n'en faisaient pas assez.

Un responsable fédéral proche de l'enquête a indiqué samedi, sous le couvert de l'anonymat, que le FBI était au courant de l'existence de ce site et que les enquêteurs l'analysaient.

«Un symbole de la haine raciale»

Par ailleurs, dans un message publié samedi sur Twitter, Mitt Romney, le candidat républicain à l'élection présidentielle de 2012, a réclamé que le drapeau confédéré ne flotte plus sur l'édifice de la législature de la Caroline du Sud.

M. Romney a écrit que le drapeau confédéré était «un symbole de la haine raciale» pour de nombreuses personnes. Il a demandé que le drapeau soit retiré de la législature afin «d'honorer» les neuf victimes de la tragédie.

Le président Barack Obama a déjà dit que ce drapeau devrait se retrouver dans un musée.

La Caroline du Sud a été le dernier État américain à faire flotter le drapeau confédéré sur le dôme de son capitole. En 2000, il a été déplacé sur un mât de plus de neuf mètres installé devant l'édifice législatif.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer