Crise de la légionellose: demande pour le dépôt d'un recours collectif

Claude Desjardins est décédé de la légionellose lors... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Claude Desjardins est décédé de la légionellose lors de l'éclosion survenue en 2012. Sa veuve, Solange Allen Desjardins, demande à ce que les proches des 14 morts soient dédommagés.

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Solange Allen Desjardins, conjointe de Claude Desjardins, décédé en août 2012 des suites de l'éclosion de légionellose à Québec, dépose ce jeudi une requête pour autorisation d'exercer un recours collectif contre plusieurs institutions du ministère de la Santé et la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) qu'elle juge responsables de cette épidémie qui a fait 14 morts.

Radio-Canada rapportait mercredi que Mme Allen tiendrait ce matin une conférence de presse en compagnie de son avocat, Me Jean-Pierre Ménard. La requête réclame 140000 $ pour les conjoints des 14 personnes décédées, 30000 $ pour chacun de leurs héritiers, 50000 $ ou moins pour les 180 personnes qui ont été malades et 10000 $ pour les aidants naturels de ces malades. Le montant total du recours pourrait atteindre quelques dizaines de millions de dollars.

La demande de recours collectif viserait le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Capitale-Nationale, le Dr François Desbiens de la Direction régionale de santé publique, la CSQ et le procureur général du Québec en sa qualité de représentant légal du ministre de la Santé et du directeur national de santé publique.

La CSQ visée

La CSQ est visée parce qu'elle était propriétaire de l'édifice de la rue Saint-Joseph où se trouvaient les tours de refroidissement à l'origine de l'éclosion de légionellose.

La demande d'autorisation pointerait entre autres l'absence de suivi des recommandations faites à la suite d'une éclosion de légionellose en 1996, la mauvaise gestion de l'éclosion de 2012 et le mauvais entretien des tours de refroidissement comme cause directe et probable de la contamination, des préjudices subis par les victimes et du décès de 14 personnes.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer