Procès de Nicolas Lacroix: un tireur prudent, dit la famille, mais...

Le procès de Nicolas Lacroix, 39 ans, s'est... (Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Le procès de Nicolas Lacroix, 39 ans, s'est amorcé lundi au palais de justice de Québec dans une atmosphère lourde.

Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Nicolas Lacroix était un tireur prudent, maniaque de la sécurité, ont répété les membres de sa famille. Pourtant, lorsqu'il a amené son arme chez Mélanie Bissonnette le 3 mai 2012, le Lévisien ne l'avait pas verrouillée avec la barrure de pontet.

Au moment du drame, le père de l'accusé, Ghislain Lacroix, pratiquait le tir et chassait fréquemment avec son fils.

Tous deux étaient membres du club de tir Beauséjour de Saint-Jean-Chrysostome. Nicolas Lacroix tirait depuis l'adolescence.

Le père a affirmé au tribunal mercredi, à l'occasion du procès de Nicolas Lacroix, accusé d'homicide involontaire et de négligence criminelle causant la mort, qu'il n'avait jamais vu son fils transporter une arme sans barrure de pontet, ce dispositif de verrouillage sécuritaire.

Lorsque la procureure de la Couronne Me Sarah-Julie Chicoine lui exhibe une photo de l'arme qui a tué le petit Nathan Lecours, Ghislain Lacroix doit convenir que le fusil de calibre 12 n'avait pas sa barrure ce soir-là.

Le frère de Nicolas Lacroix, Louis-Charles, un soudeur de 35 ans, a expliqué avoir utilisé le fusil de calibre 12 «en mars ou en avril» lors d'une chasse au petit gibier à Saint-Damase. Son grand frère voulait l'initier à ce loisir, a-t-il expliqué.

Louis-Charles Lacroix, ancien soldat-recrue des Forces armées, se rappelle avoir tiré à au moins deux reprises avec l'arme. Il n'a toutefois pas de souvenir s'il a rangé les cartouches restées dans la pochette fixée à l'arme.

Le jeune homme a affirmé que son frère, qui était aussi son colocataire, rangeait toujours ses armes dans une pièce verrouillée, au sous-sol, à l'intérieur d'une armoire aussi munie d'un cadenas. Les munitions étaient gardées dans une boîte fermée à clef.

Louis-Charles Lacroix affirme que son frère s'est éloigné des armes à feu après le suicide de son meilleur ami en juillet 2010. Le témoin a eu du mal à expliquer pourquoi, au moment du drame de la rue Foisy deux ans plus tard, Nicolas Lacroix utilisait toujours sur son profil Facebook des photos le montrant avec une arme à la main.

Les parties débattront aujourd'hui de la requête en exclusion de preuve présentée par la défense. L'avocat de Nicolas Lacroix veut faire écarter du procès tous les éléments recueillis durant les 23 heures après le drame, notamment les échantillons sanguins montrant une intoxication à l'alcool ainsi que la déclaration sur vidéo de son client. Me Herman Bédard allègue notamment que les policiers n'ont pas suivi les procédures légales et n'ont pas communiqué les motifs de l'arrestation.

La détresse de la mère au bout du fil

L'audition de l'appel placé au 9-1-1 le soir du 3 mai 2012 permet de saisir toute la détresse de la mère de Nathan, Mélanie Bissonnette, et de Nicolas Lacroix, dans les minutes qui ont suivi la tragédie. Pendant qu'un voisin réclame des secours, on entend les cris à glacer le sang de la mère ainsi que de Lacroix. Ce dernier répète qu'il va se tuer. Il interdit aux voisins d'entrer dans la maison de la rue Foisy. Une voisine va quand même réussir à entrer. «Je veux savoir si le petit bonhomme est conscient, s'il respire», demande le répartiteur du 9-1-1. Après de longues minutes, la réponse vient. «Non.» Les sirènes des autopatrouilles et des ambulances viennent clore la courte et dramatique conversation.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer