Atteinte par un projectile à plomb lors d'une promenade

Informées qu'il s'agissait probablement d'une arme à plombs,... (Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Informées qu'il s'agissait probablement d'une arme à plombs, les autorités policières ont malgré tout pris la situation très au sérieux.

Photothèque Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Une jeune femme a reçu un tir de carabine à plombs directement dans les côtes, dimanche après-midi, dans Charlesbourg, alors qu'elle déambulait tranquillement avec son copain sur le boulevard Henri-Bourassa.

La victime, âgée de 25 ans, marchait sur un terrain gazonné, vers 15h, lorsqu'elle a soudainement reçu un projectile provenant d'une carabine à air comprimé. «Elle a reçu un plomb sur le côté. On parle d'une blessure très mineure», a expliqué le lieutenant Dominic Cormier du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ).

Informées qu'il s'agissait probablement d'une arme à plombs, les autorités ont malgré tout pris la situation très au sérieux, déployant «les armes longues» de calibre .223, un équipement récemment acquis par la police et rarement utilisé.

Selon M. Cormier, le couple atteint par le projectile a rapidement compris d'où provenait l'attaque, si bien que le périmètre autour du 5130, boulevard Henri-Bourassa, a rapidement été bouclé. Le suspect se trouvait dans l'un des appartements et a été aperçu dans son logement. Il a alors été interpellé à l'aide d'un porte-voix.

«Quand il a réalisé que les policiers étaient là pour lui, il s'est rendu», a relaté le SPVQ. Dans la vingtaine, l'agresseur ou le plaisantin - son mobile reste à déterminer - s'est fait passer les menottes, tout comme une jeune femme qui était avec lui. Les deux ont été arrêtés pour agression armée. Une carabine à plombs et un pistolet à plombs ont été saisis dans le logement.

Détenus, les deux jeunes ont été interrogés hier soir par les enquêteurs de la police de Québec. Le jeune homme devrait comparaître au palais de justice aujourd'hui. La situation de la suspecte restait à éclaircir.

Selon nos informations, les suspects et les victimes se connaissent, étant voisins. Reste à déterminer s'il s'agit, par exemple, d'un règlement de compte, d'une agression gratuite ou d'une mauvaise plaisanterie.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer