Jeune voleur sans remords à l'ombre pour 28 mois

Frédérik Chênevert, 21 ans, aux allures de sportif... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Frédérik Chênevert, 21 ans, aux allures de sportif de bonne famille, a accumulé les vols et les fraudes de manière complètement compulsive depuis le printemps dernier.

Photo tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) En général, les juges répugnent à expédier des jeunes individus derrière les barreaux pour de longues périodes. «Mais pas dans votre cas», a lancé, tranchante, la juge Marie-Claude Gilbert à un jeune voleur de 21 ans, coupable d'une trentaine de larcins.

Frédérik Chênevert a perdu son sourire, finalement, lorsque la juge a prononcé la peine de 28 mois de détention suggérée par les parties. «Je n'ai aucune hésitation à vous imposer une peine de pénitencier, lui a assuré la juge. Il y a trop de victimes, des gens qui vous ont fait confiance et que vous avez floués.»

Le jeune voleur peut se compter chanceux; la juge a indiqué qu'elle aurait aussi accepté une peine «un peu plus sévère».

Une fois soustraite la détention préventive, Chênevert aura l'équivalent de deux ans moins un jour de prison à purger.

Ce qui a rendu la juge Gilbert aussi acerbe, c'est le rapport très négatif qu'elle venait de lire au sujet de l'accusé. Immature, égocentrique, sans vrais remords, le jeune homme aura besoin de faire beaucoup d'introspection, évalue l'agent de probation.

Ainsi que de suivre une thérapie pour régler un problème de jeu compulsif, une dépendance qui serait à l'origine des vols à répétition.

En l'espace d'un an, Frédérik Chênevert a soutiré l'équivalent de 45 000 $ à ses proches, à des gens à qui il louait des chambres ainsi qu'à des vendeurs d'automobiles.

Le jeune homme d'origine roumaine, adopté en bas âge, a grandi dans une bonne famille de Québec et n'a jamais manqué de rien. Il avait commencé un cours pour devenir pompier avant de complètement déraper. «Vous avez épuisé vos parents par vos comportements et vous avez fait en sorte qu'ils vous laissent tomber», a fait remarquer la juge.

À sa sortie de prison, Frédérik Chênevert sera sous probation durant deux ans. Il lui sera interdit de communiquer avec les 21 victimes, notamment la famille de son ex-copine.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer