La Couronne réclame quatre ans de prison pour Lise Thibault

Lise Thibault a décidé, aux yeux de la... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Lise Thibault a décidé, aux yeux de la poursuite, d'outrepasser les règles qui étaient pourtant claires; le gouvernement payait pour les activités officielles, point.

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Couronne réclame une sévère peine de quatre ans de prison ferme pour l'ex-lieutenante-gouverneure Lise Thibault en plus d'un remboursement de 430 000 $, soit toute la somme fraudée selon la poursuite.

Contrairement à la défense, qui plaidait que l'incarcération doit être la dernière option à envisager, le procureur de la Couronne, Me Marcel Guimont, analyse lui que «la règle en matière d'abus fait par une personne en qui on doit avoir une grande confiance, c'est l'emprisonnement ferme».

Sinon, demande le procureur, quel sera l'effet dissuasif pour le petit fonctionnaire si un lieutenant-gouverneur s'en sort avec une peine dans la collectivité?

Depuis novembre 2012, le crime de fraude ne peut plus être puni par une peine dans la collectivité.

Rappelons que la défense a suggéré une peine de 12 mois dans la collectivité avec un remboursement dont l'ampleur reste à déterminer.

Citoyens insultés

Lise Thibault a été «crucifiée sur la place publique», a plaidé son avocat jeudi.

Soit, répond le procureur de la Couronne. «Mais les citoyens qui payent des taxes et qui ont pris connaissance des faits par les journaux, ils sont insultés de savoir qu'ils ont été floués par Mme Thibault, une dame admirée, en qui ils avaient confiance», rétorque Me Marcel Guimont.

Les tribunaux ont déjà rappelé, note la poursuite, que ce genre de fraude amène chez les citoyens du Québec et du Canada «le risque qu'on ne croie plus en l'institution». «C'est là l'importance de l'affaire qui est devant vous», souligne le procureur de la Couronne, en regardant le juge Carol St-Cyr de la Cour du Québec.

Dans ses plaidoiries, la défense a insisté beaucoup sur le fait que Mme Thibault avait été une personne sans reproche toute sa vie. Ça ne fait qu'empirer son cas, rétorque le procureur de la Couronne.

«Elle se devait d'être un exemple pour l'ensemble de la population», insiste Me Guimont.

Lise Thibault a décidé, dit la poursuite, d'outrepasser des règles pourtant claires; le gouvernement payait pour les activités officielles, point.

Pas une Robin des bois

La vice-reine était loin d'être une sorte de Robin des Bois, comme l'a illustré la défense. «Elle fréquentait les meilleurs restaurants, dormait dans des endroits comme le Sheraton, énumère Me Marcel Guimont. Robin des Bois, lui, couchait dans les arbres!»

Pour la poursuite, ce serait le comble que d'accepter que Lise Thibault rembourse la somme fraudée à l'aide de dons toujours accumulés dans les coffres de sa fondation. «Ça n'a pas de sens, s'emporte Me Guimont. Ce sont des dons qui ont été faits par la population à sa fondation, pas à Mme Thibault, pour aider des personnes dans le besoin.»

Le procureur de la Couronne ne considère pas, lui, que Lise Thibault est aujourd'hui dans la misère, avec un terrain de 100 000 $ et une collection de tableaux et une maison évaluées respectivement à 125 000 $ et à 700 000 $. «La priorité doit être de vendre tout ça et de rembourser les victimes», martèle Me Guimont.

La poursuite demande au juge d'imposer à Lise Thibault un remboursement de 430 000 $, dont 338 000 $ pour le gouvernement fédéral et le reste pour le provincial.

L'ancienne lieutenante-gouverneure a parfois eu du mal à garder son habituel air stoïque, surtout lorsque le procureur de la Couronne avait des propos plus durs.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer