Lise Thibault est une sorte de Robin des bois, plaide son avocat

Lise Thibault... (Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche)

Agrandir

Lise Thibault

Photothèque Le Soleil, Patrice Laroche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Telle une Robin des bois, l'ex-lieutenante-gouverneure Lise Thibault a commis des crimes qui ont bénéficié à la société, notamment aux handicapés, plaide la défense, qui suggère d'imposer une peine de 12 mois dans la collectivité et un remboursement d'au moins 92 000 $.

Comme chef d'État du Québec durant 10 ans, Lise Thibault n'a jamais vécu dans le luxe, insiste la défense. Elle n'arrivait tout simplement pas.

«Elle ne voulait pas voler, elle voulait financer des activités trop nombreuses, résume Me Labelle. Ma cliente a vraiment pensé remplacer la Reine», constate-t-il, soulevant une réaction de sa cliente, assise à quelques mètres de lui.

Il n'est pas question de revenir sur la déclaration de culpabilité, martèle Me Labelle. «Ce n'est pas honnête, c'est criminel de se faire payer des cabanes à sucre, des vêtements pour ses petits-enfants, ou d'utiliser son personnel pour sa fondation», énumère l'avocat.

Mais la fraude est amenée par l'exercice de la fonction, croit-il. «Ce n'est pas une excuse, c'est un constat, fait remarquer Me Labelle. Lieutenant-gouverneur, c'est une fonction qui appauvrit son titulaire et qui est peu rémunérée pour les frais réels.»

Oui, il y a eu préméditation de la fraude, concède l'avocat; sa cliente a notamment signé des certificats pour garantir que ses dépenses étaient faites dans l'exercice de ses fonctions. «Mais c'est de la préméditation de bas niveau», dit Me Labelle.

Le criminaliste a déposé jeudi au juge Carol St-Cyr une trentaine de décisions qui militent en faveur de l'emprisonnement dans la collectivité. Il a notamment cité le cas du publicitaire Paul Coffin, condamné à une peine de deux ans moins un jour dans la collectivité pour une fraude de 1,5 million $, commise lors du scandale des commandites.

«Crucifiée»

Même si Lise Thibault occupait un poste de confiance, le tribunal n'a pas besoin de faire un exemple en condamnant sa cliente de 76 ans à l'incarcération, croit Me Labelle. «Elle a déjà été crucifiée sur la place publique, tranche l'avocat. Elle fait rire d'elle dans la province depuis des années.»

L'ex-lieutenante-gouverneure est en outre ruinée ou le sera d'ici peu, ajoute la défense. Lise Thibault ne peut plus avoir de crédit sans l'aide de son conjoint Réal Cloutier.

Les agences de revenu du Québec et du Canada attendent Lise Thibault dans le détour avec un avis de cotisation de 1,4 million $ pour des revenus non déclarés. En outre, le gouvernement du Québec la poursuit au civil pour une somme maintenant établie à 121 000 $.

Lise Thibault n'a jamais exprimé elle-même de remords, mais sa réponse à l'accusation, même tardive, peut être vue comme une forme d'excuses publiques, fait valoir son avocat.

Me Marc Labelle a beaucoup insisté sur le passé irréprochable de sa cliente et sur tout le bien qu'elle a fait durant son mandat.

Le fonds Lise Thibault a redistribué 1,5 million $ en équipant notamment 31 montagnes pour le ski assis, rappelle Me Labelle.

Par son implication auprès des skieurs et golfeurs handicapés, «elle a fait un crime qui fait en sorte que la société en a bénéficié», ajoute-t-il, en citant Robin des bois. «On ne peut pas avoir quelqu'un qui a contribué plus à la société!»

Un remboursement avec les sommes de la Fondation

Lise Thibault propose de rembourser les contribuables en partie avec les dons reçus par sa fondation de charité. La défense a assuré que Lise Thibault peut vendre des terrains à Saint-Hippolyte pour une valeur de 100 000 $.

Elle propose aussi de remettre 272 000 $ accumulés dans le Fonds Lise Thibault, une somme dont elle a la gestion personnelle a assuré son avocat. Cet argent a été accumulé notamment lors de tournois de golf organisés par la Fondation oeuvrant pour les skieurs et golfeurs à mobilité restreinte.

«Elle répare par où elle a péché», illustre Me Labelle. Ce serait juste logique que cet argent retourne au gouvernement.» Selon la défense, le remboursement devrait être d'au moins 92 000 $, certainement en dessous de 250 000 $.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer