Saint-Augustin: un homme de 25 ans accusé de voies de fait grave

L'altercation s'est produite vers 3h, dimanche, devant le... (Collaboration spéciale Steve Jolicoeur)

Agrandir

L'altercation s'est produite vers 3h, dimanche, devant le 4949, rue des Landes, à Saint-Augustin-de-Desmaures. Selon les premières constatations des policiers, la victime, un homme de 28 ans, s'était écroulée au sol et présentait un saignement abondant.

Collaboration spéciale Steve Jolicoeur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Patrick Desjardins, 25 ans, a été accusé de voies de fait graves au palais de justice de Québec, lundi. Il aurait attaqué un homme à l'aide d'une arme blanche dans la nuit du 17 mai, à Saint-Augustin. Selon des voisins de la victime, la scène a toutes les apparences d'une «brosse qui a mal tourné».

L'altercation s'est produite vers 3h, dimanche, devant un immeuble à logements de la rue des Landes, à l'angle de la rue Lionel-Groulx, à Saint-Augustin-de-Desmaures. Selon les premières constatations des policiers, la victime, un homme âgé de 28 ans, s'était écroulée au sol et présentait un saignement abondant. Il se trouvait tout juste devant son propre appartement, où il réclamait de l'aide. «J'ai mal au ventre», criait-il.

«Il a été pris en charge par les ambulanciers. On parlait de blessures graves, mais il a été déclaré hors de danger un peu plus tard», a fait savoir Pierre Poirier, porte-parole du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ). 

Selon nos informations, les blessures de la victime ont été infligées par une arme blanche au niveau du ventre. L'homme se trouvait dans un état critique lors de son transport vers l'hôpital et les services d'urgence ont même parlé d'une éviscération. Cette dernière information n'a pas été corroborée par les enquêteurs du SPVQ. 

C'est un locataire voisin de l'homme agressé qui a contacté le 9-1-1. Rencontré par Le Soleil lundi, il a expliqué qu'il avait été réveillé «par des cris inhabituels» provenant du stationnement de l'immeuble à logements. Il n'a cependant rien vu de ce qui s'est passé. 

Des cris, ce voisin en entendait souvent en provenance de l'appartement de la présumée victime. «À jeun, c'est un jeune homme gentil et poli. Mais dès qu'il buvait, c'est un type qui changeait de comportement assez rapidement», a poursuivi le voisin. «On peut dire qu'il menait du train. Il avait un compagnon de beuverie.» 

lien inconnu

Ce compagnon, il ne sait pas s'il s'agit du suspect, Patrick Desjardins. «Je n'ai jamais entendu ce nom-là.» Le SPVQ affirme pour sa part que Patrick Desjardins et sa présumée victime se connaissent. Leur lien n'a pas été précisé. 

Le suspect, arrêté quelques instants après l'agression dans une résidence située dans le même secteur, a comparu par visioconférence au palais de justice de Québec. Il a été accusé de voies de fait graves.

Le Ministère public s'est opposé à sa remise en liberté et l'accusé reviendra en cour ce matin à 11h. La Couronne a aussi demandé un délai de trois jours pour permettre aux policiers de compléter leur enquête. D'autres accusations devraient être portées contre Desjardins, a affirmé la procureure, dont possiblement une de tentative de meurtre.

Le détenu a été formellement interdit par le juge de communiquer avec la présumée victime ainsi qu'avec un autre homme. Ce dernier est un autre locataire de l'édifice où réside le jeune qui a été blessé, a constaté Le Soleil. Desjardins ne vivrait pas dans cet édifice.

Il nous a aussi été permis d'apprendre que les deux hommes avec qui l'agresseur ne peut plus entrer en contact devaient quitter leur logement respectif à la fin du mois de juin. Leur comportement inadéquat serait la raison pour laquelle leurs baux n'ont pu être prolongés.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer