Victor Poirier toujours en contact avec sa conjointe...

Victor Poirier, alors âgé de 37 ans... (Radio-Canada)

Agrandir

Victor Poirier, alors âgé de 37 ans

Radio-Canada

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les jours avancent, mais se ressemblent tous pour Mme Fortin (nom fictif), qui reçoit toujours des appels de Victor Poirier de la prison d'Orsainville.

Rencontrée dimanche dernier à son domicile, Mme Fortin s'était présentée comme la conjointe de M. Poirier depuis un an. Rappelons que M. Poirier, 47 ans, serait la dernière personne à avoir vu Chantal Demers, dont le corps a été trouvé lundi.

«Il continue de m'appeler chaque jour», a affirmé mardi par téléphone Mme Fortin. «Il me demande notamment d'aller lui porter des vêtements. Aujourd'hui, il m'a même demandée en mariage, ajoute-t-elle. Il voulait aussi que j'aille vider son appartement [à Lac-Saint-Charles]. Je lui ai dit non, pas question. C'est certain que je l'aime encore, mais il va falloir que je tourne la page. Si je veux retrouver le bonheur, je dois refaire ma vie avec mes enfants et mes petits-enfants. C'est un sale. Je veux qu'il arrête de m'appeler.»

Afin de couper définitivement les ponts avec M. Poirier, Mme Fortin a décidé de faire changer son numéro de téléphone à son domicile. «C'est la solution que j'ai trouvée pour le moment. Je l'aime encore, mais je suis une femme parmi tant d'autres. Je ne veux pas me faire prendre par mes sentiments. Il faut que cela cesse, car sinon, s'il sort de prison, je pourrais être la prochaine.»

Matelas

Lors de son entretien avec Le Soleil dimanche dernier, Mme Fortin avait affirmé que M. Poirier lui avait demandé de déménager un matelas le mercredi, journée où la fille de Mme Demers a contacté les autorités policières pour dire qu'elle était sans nouvelles de sa mère depuis quelques jours.

«Avec ma voiture, on a attaché le matelas sur le toit et nous sommes allés le porter derrière un conteneur à déchets», avait alors raconté Mme Fortin, qui était incapable de se souvenir de l'endroit où le matelas a été déposé.

Mardi en fin d'après-midi, le Service de police de la Ville de Québec a diffusé un communiqué dans lequel il sollicite l'aide de la population et des médias afin de retrouver un objet en lien avec l'enquête sur Mme Demers.       

«L'objet recherché est un matelas simple qui pourrait avoir été déposé et encore se trouver entre des immeubles à logements de la Ville de Québec. Il pourrait être appuyé ou près d'un conteneur à déchets depuis le 7 mai 2015», est-il écrit dans le communiqué. 

Il a toutefois été impossible de confirmer que le matelas recherché est le même que celui qui a été transporté par Mme Fortin et M. Poirier.

Tout renseignement concernant cet objet doit être transmis au Service de police en composant le 9-1-1 pour une intervention immédiate ou au 418 641-AGIR (2447).

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer