Le corps retrouvé à Saint-Raymond est bien celui de Chantal Demers

La police de Québec a érigé son campement... (Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur)

Agrandir

La police de Québec a érigé son campement lundi matin loin dans le rang Saint-Mathias, à une quinzaine de kilomètres de l'intersection du rang Notre-Dame.

Collaboration spéciale, Steve Jolicoeur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) L'autopsie a confirmé mardi que c'est bel et bien le corps de Chantal Demers qui a été retrouvé lundi à Saint-Raymond de Portneuf.

Chantal Demers était disparue depuis le 3 mai.... - image 1.0

Agrandir

Chantal Demers était disparue depuis le 3 mai.

Vers 20h, des enquêteurs du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) se sont présentés au domicile de la mère de Mme Demers, Florence Bougie Demers, pour annoncer la mauvaise nouvelle. Plusieurs membres de la famille étaient présents à Saint-Patrice-de-Beaurivage.

Joint durant la journée par Le Soleil, un proche de la famille a confié que «c'était difficile comme moment [...] Les gens sont épuisés. Ils se reposent. On n'est pas en mesure de parler.»

«Ce n'est vraiment pas facile. Jamais, un jour, je n'aurais pu croire que cela arriverait dans ma famille. On voit juste ça dans des films ou des séries», a ajouté un autre membre de la famille, joint sur Facebook.

Mme Demers était portée disparue depuis le 3 mai. C'est sa fille qui a communiqué avec le service de police mercredi dernier parce qu'elle n'avait plus de nouvelles de sa mère. Elle s'inquiétait alors pour la santé de cette dernière.

Cinq jours de recherches

Après cinq jours de recherche, notamment à Lac-Saint-Charles, à Limoilou, et à Sainte-Hélène-de-Breakeyville (Lévis), c'est finalement dans un boisé, à une dizaine de mètres du rang Saint-Mathias à Saint--Raymond, que le corps de MmeDemers a été retrouvé, derrière un button d'une soixantaine de centimètres. Le corps a été découvert à 17 kilomètres de l'entrée du rang.

Rappelons que les recherches s'étaient déplacées à Saint--Raymond de Portneuf, car c'est à cet endroit que les policiers ont intercepté vendredi Victor Poirier, 47ans. L'individu au lourd passé criminel serait le dernier à avoir vu vivante la dame de 46ans. Une altercation entre l'homme et MmeDemers aurait eu lieu quelque temps avant la disparition de cette dernière. M.Poirier devrait être de nouveau interrogé par des enquêteurs au cours de la journée.

Samedi, Victor Poirier a comparu par visioconférence au palais de justice de Québec. Il a été accusé de voies de fait causant des lésions sur la personne de Chantal Demers, et de non-respect de conditions. Les gestes reprochés se seraient déroulés entre le 1er et le 22 avril derniers. Il devrait revenir devant la cour demain à 9h15 pour son enquête sur remise en liberté.

Selon nos informations, «d'autres éléments seront étudiés cette semaine dans le dossier». Plusieurs questions demeurent toujours en suspens. Par exemple, pourquoi le véhicule de Mme Demers se trouvait-il à Sainte-Hélène-de--Breakeyville? Les enquêteurs ont fouillé jusqu'à présent quatre voitures dans le dossier.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer