L'acquittement de Cynthia Gaulin porté en appel

Cynthia Gaulin, 23 ans, avait été impliquée dans... (Photothèque Le Soleil, Yan Doublet)

Agrandir

Cynthia Gaulin, 23 ans, avait été impliquée dans un accident ayant coûté la vie à son amie Valérie Gagné. Elle avait conduit sans permis, avec une alcoolémie de plus de 0,08.

Photothèque Le Soleil, Yan Doublet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Couronne porte en appel le verdict d'acquittement de la jeune Cynthia Gaulin, 23 ans, qui a conduit sans permis, avec une alcoolémie de plus de 0,08, et a été impliquée dans un accident ayant coûté la vie à son amie Valérie Gagné.

Le 13 avril, le juge Christian Boulet de la Cour du Québec a acquitté Cynthia Gaulin des graves accusations d'avoir conduit avec les capacités affaiblies par l'alcool et d'avoir causé un accident mortel ainsi que d'avoir commis un délit de fuite.

L'accident est survenu le 8 octobre 2011, au cours d'une fête. Cynthia Gaulin, qui n'avait jamais conduit de voiture, avait accepté de prendre le volant de la petite Fiat louée pour l'essayer avec son amie Valérie.

Près du Colisée, la petite voiture a heurté la bordure du trottoir et fait un tonneau avant de s'immobiliser. Valérie Gagné a été partiellement éjectée de la voiture. Grièvement blessée, la jeune femme est décédée quelques heures plus tard.

Cynthia Gaulin est restée sur place quelques minutes et est retournée chez elle.

Après l'arrestation de la jeune femme, les tests avaient révélé un taux d'alcoolémie de 0,15.

Après avoir entendu le procès, le juge Christian Boulet avait dit considérer comme crédibles les explications de l'accusée sur les causes de l'accident. «La victime a obstrué sa vue et dans un temps de perception conforme à celui d'une personne sobre, l'accusée a réagi, mais elle se trompe de pédale en tournant le volant, résume le magistrat. Je crois l'accusée, compte tenu de son manque d'expérience, que cette erreur n'était pas reliée à sa consommation.»

Cynthia Gaulin a été trouvée coupable d'avoir conduit avec un taux d'alcoolémie de 0,08 et a écopé d'une amende de 2000 $, une peine qui a scandalisé la famille de Valérie Gagné.

témoignage écarté

Dans son avis d'appel déposé lundi après-midi, la procureure de la Couronne Me Geneviève Bédard estime que le juge du procès a erré en droit «en tirant une conclusion de fait importante sur le lien de causalité entre l'affaiblissement des facultés de l'intimée et l'accident causant la mort - à savoir que le temps de perception/réaction de cette dernière a été celui d'une personne sobre - alors qu'aucune preuve ne l'appuyait, au contraire».

Le ministère public estime aussi que le juge a commis une erreur en écartant implicitement le témoignage de l'expert en toxicologie «sur l'effet certain du haut taux d'alcoolémie» de l'intimée.

Une autre faute du juge, selon la poursuite, est d'avoir opposé le manque d'expérience de conduite de Cynthia Gaulin à sa consommation importante d'alcool pour rejeter cette dernière comme cause de l'accident. «La jurisprudence n'exige nullement que l'affaiblissement de la capacité de conduire soit la seule cause de l'accident, il suffit qu'elle y ait contribué de façon non minimale», écrit le ministère public.

La Couronne demande à la Cour d'appel d'écarter les verdicts d'acquittement et d'ordonner un nouveau procès.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer