Meurtre dans le New Hampshire: nouvelles accusations contre deux autochtones

La Cour suprême a tranché jeudi pour l'extradition d'Anthony... (Photo Etienne Ranger, LeDroit)

Agrandir

La Cour suprême a tranché jeudi pour l'extradition d'Anthony Barnaby.

Photo Etienne Ranger, LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Gilles Gagné

Collaboration spéciale

Le Soleil

(Listuguj) Deux autochtones de Listuguj, en Gaspésie, Anthony Barnaby et David Caplin, seront extradés aux États-Unis au cours des prochains jours pour faire de nouveau face à des accusations de meurtre, en raison d'une décision de la Cour suprême du Canada favorisant une demande d'extradition formulée en 2011 par un tribunal du New Hampshire.

Les meurtres de Charlene Ranstrom et Brenda Warner, âgées de 48 et 32 ans, remontent au 3 octobre 1988. Elles ont été retrouvées ligotées, battues et poignardées dans leur appartement de Nashua, au New Hampshire.

Les deux hommes travaillaient à l'époque en construction dans le secteur, et Anthony Barnaby était voisin d'appartement des victimes. Il avait eu des conversations acerbes avec les deux femmes, notamment à propos du fait qu'elles formaient un couple.

En 1989 et 1990, Anthony Barnaby, 52 ans, a subi trois procès pour meurtre dans cette affaire. Les trois procès ont terminé en queue de poisson parce que les jurés n'ont jamais réussi à s'entendre sur sa culpabilité ou son acquittement.

David Caplin, 48 ans, avait aussi été accusé, mais il ne s'est jamais rendu au stade de procès, les éléments menant à son arrestation ayant été jugés trop faibles pour représenter une preuve.

En 2010, la police de Nashua a rouvert l'enquête et a réinterrogé tous les témoins encore vivants, en plus de soumettre du matériel génétique à de nouvelles analyses. En 2011, la justice américaine a de nouveau accusé les deux hommes de meurtre, s'appuyant sur des témoignages supplémentaires mais surtout, sur un cheveu de David Caplin retrouvé sur la scène du crime, selon le journal New Hampshire Union Leader.

Caplin était déjà en prison à New Carlisle en lien avec un autre crime quand la demande d'extradition a été acheminée en 2011. Il est demeuré incarcéré mais il a contesté l'extradition, tout comme Barnaby, qui était libre.

La Cour supérieure a accueilli favorablement l'extradition de Caplin, mais pas celle de Barnaby. Le ministère fédéral de la Justice a porté la cause de Barnaby en appel, sans succès. Le même ministère a porté le jugement en Cour suprême, et le plus haut tribunal au pays a tranché jeudi pour l'extradition de Barnaby.

David Caplin a contesté son extradition sans succès en Cour d'appel, et de nouveau sans succès en Cour suprême, dont les motifs écrits n'étaient pas disponibles lundi.

Anthony Barnaby a été arrêté dans la nuit de vendredi à samedi chez sa mère, à Listuguj. Il ne s'est pas opposé à son arrestation et il a été accusé formellement samedi par visioconférence. Les deux hommes devraient être extradés au cours des prochains jours au New Hampshire.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer