Alcool au volant: un camionneur récidiviste songe à se «convertir»

Un alcoomètre... (Photo Étienne Ranger, Le Droit)

Agrandir

Un alcoomètre

Photo Étienne Ranger, Le Droit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un camionneur de 54 ans songe à se convertir en électricien après avoir été épinglé pour conduite avec les capacités affaiblies par l'alcool au volant de son camion semi-remorque, lundi soir. Une option réaliste pour ce récidiviste, puisqu'il s'est vu interdire la conduite d'un véhicule pour les deux prochaines années.

Valmy Harvey, 54 ans, de Québec, s'est immobilisé à un contrôle routier au kilomètre 292 sur l'autoroute 40 en direction ouest, à la hauteur de Saint-Augustin. L'arrêt se voulait une opération de routine afin de vérifier si le véhicule affichait un poids réglementaire en cette période de dégel printanier.

En plus d'avoir un phare brûlé, M. Harvey dépassait sa charge maximale... d'une tonne, a fait savoir Éric Santerre, porte-parole de Contrôle routier Québec. La remorque de 53 pieds était surchargée de rondins. 

Après cette constatation, les contrôleurs ont pressé le chauffeur de questions. C'est à ce moment qu'ils ont remarqué une forte odeur d'alcool provenant du camionneur. Ils ont aussitôt alerté la Sûreté du Québec (SQ), vers 21h45. 

Le chauffeur a échoué l'alcootest, présentant près du double de la limite permise. Les constables lui ont passé les menottes sur-le-champ, alors que son véhicule et son permis de conduire ont été saisis. 

Visé par un mandat d'arrestation

En fouillant le casier judiciaire du prévenu, Le Soleil a constaté qu'il avait plaidé coupable et payé une amende pour une accusation de conduite avec les capacités affaiblies par l'alcool en 1998. Plus récemment, il avait été intercepté puis arrêté pour le même délit en juillet 2014 et ne s'était pas présenté en cour pour assister à son audience. Il était donc visé par un mandat d'arrestation de la cour depuis janvier dernier.

En plus d'être un récidiviste en matière d'alcool au volant, le quinquagénaire de Québec a déjà été accusé de fraudes et de menaces. Il possédait sa propre entreprise de transport de marchandises, enregistrée en son nom depuis avril 2014.

Camionneur depuis 2009, Valmy Harvey a plaidé coupable à l'accusation de conduite avec les capacités affaiblies pesant contre lui, uniquement pour le cas de lundi. Le juge l'a condamné à purger une peine de 30 jours de prison de façon discontinue. Il lui sera également interdit de conduire un véhicule pour les deux prochaines années. L'homme a déclaré au tribunal qu'il songeait maintenant à se convertir comme électricien. 

Avec la collaboration d'Isabelle Mathieu

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer