Six mois de prison pour un harceleur de beautés étrangères

Pierre Malouin... (Photo Police de Québec)

Agrandir

Pierre Malouin

Photo Police de Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Son attirance pour les beautés étrangères coûtera six mois de prison à Pierre Malouin.

L'homme de Québec, âgé de 55 ans et sans antécédent judiciaire, a pourchassé de ses ardeurs une dizaine de femmes issues des minorités visibles depuis les dernières années.

Il a plaidé coupable mercredi à l'accusation d'avoir commis une agression sexuelle sur une touriste japonaise, en février 2012.

Avant de prendre le train pour Montréal, la dame avait accepté d'aller prendre un thé chez Malouin.

Ce dernier lui a expliqué qu'il était d'origine allemande et que suivant une coutume familiale, il vivait nu à la maison.

Il est donc ressorti de la salle de bain en tenue d'Adam et, s'approchant de son invitée assise à la table, il s'est retrouvé à toucher la bouche de la dame avec son pénis.

Par la suite, il s'est assis à côté d'une tente montée au beau milieu de son salon et s'est mis à se masturber. Il a tenté de prendre la main de la femme, qui a refusé. «Je ne savais pas à ce moment-là que c'était une agression sexuelle, mais maintenant, je le sais», a admis Pierre Malouin à la juge Johanne Roy.

L'accusé a aussi reconnu qu'il avait fait du harcèlement auprès de deux jeunes femmes. Il a croisé la première, d'origine italienne, à l'automne 2012 à Place Laurier. Malouin a suivi la jeune femme jusqu'à la pharmacie où elle travaillait en multipliant les questions et les compliments. Il a répété son manège à de multiples reprises.

Pierre Malouin a croisé la deuxième victime, d'origine marocaine, le 4 janvier dernier à Place Ste-Foy et a commencé à la suivre en lui posant des questions. Il lui a aussi proposé son numéro de téléphone, avec son nom et un dessin de coeur bien en vue sur le papier. Il a revu la jeune femme le lendemain au pavillon Desjardins de l'Université Laval et a été tout aussi insistant.

En tout, une dizaine de femmes ont porté plainte à la police pour du harcèlement, mais toutes les autres accusations ont été retirées du dossier en échange d'une reconnaissance de culpabilité.

Acceptant la suggestion des parties, la juge Johanne Roy a condamné Malouin à une peine de détention de six mois, dont il reste 45 jours à purger étant donné la détention provisoire. Le quinquagénaire sera aussi sous probation durant trois ans et il lui sera interdit de communiquer avec des femmes d'origine étrangère, sauf pour des fins légitimes. L'homme, qui a une intelligence lente selon les spécialistes, sera aussi inscrit au registre des délinquants sexuels.

La juge Roy a encouragé l'accusé à suivre la thérapie imposée afin de régler ses problèmes. «En abordant des femmes que vous ne connaissez pas pour leur poser des questions personnelles, vous n'avez pas un comportement normal et vous suscitez la peur», lui a fait remarquer la juge Roy.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer