Claude Pomerleau toujours interdit de pratique obstétrique

Les gestes reprochés au médecin étaient entre autres... (PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Les gestes reprochés au médecin étaient entre autres l'administration d'ocytocine, une hormone qui accélère l'accouchement, sans connaître la concentration ni la dose véritablement administrée et sans surveillance appropriée du coeur foetal, et l'utilisation de forceps avec acharnement et sans prendre les précautions requises lors des accouchements.

PHOTO FRANÇOIS ROY, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Le médecin Claude Pomerleau, de Saint-Georges de Beauce, a échoué une fois de plus dans ses démarches visant à faire lever la limitation permanente de son droit de pratiquer l'obstétrique prononcée contre lui en 2012 par le conseil de discipline du Collège des médecins du Québec.

Le tribunal des professions, dont une première formation avait déjà maintenu la décision du conseil, a dû se pencher de nouveau sur le dossier le mois dernier après que la Cour supérieure eut annulé la limitation imposée au Dr Pomerleau en septembre.

Le médecin, qui s'était à l'époque vu imposer une radiation temporaire de six mois, estimait qu'il n'y avait pas lieu de lui faire subir une sanction additionnelle, soulignant son absence d'antécédents disciplinaires, l'absence de séquelles de ses gestes sur les mères et les enfants et sa collaboration avec le syndic du Collège des médecins.

Hormones et forceps

Les gestes reprochés au médecin étaient entre autres l'administration d'ocytocine, une hormone qui accélère l'accouchement, sans connaître la concentration ni la dose véritablement administrée et sans surveillance appropriée du coeur foetal, et l'utilisation de forceps avec acharnement et sans prendre les précautions requises lors des accouchements.

Le tribunal composé des juges Julie Veilleux, Pierre Labbé et Patrick Théroux a écrit dans sa décision que les arguments soumis par le médecin ne l'avaient pas convaincu d'écarter l'ensemble des préoccupations exprimées dans la première décision rendue dans le dossier.

«S'il est vrai que l'appelant n'a pas d'antécédents disciplinaires, il est aussi vrai qu'à trois reprises entre 1999 et 2008, l'équipe du syndic du Collège des médecins a mis fin à ses enquêtes en raison d'engagements souscrits par l'appelant», fait d'ailleurs remarquer le tribunal.

Le Dr Pomerleau avait alors reçu seulement un avertissement après avoir volontairement abandonné tout l'aspect chirurgical de sa pratique et accepté de suivre un stage en évaluation et perfectionnement en plus de s'être engagé à ne plus pratiquer d'accouchement avec ventouse ou forceps.

Protection du public

Le tribunal estime donc que c'est à juste titre que le conseil de discipline avait fait prévaloir la protection du public en ordonnant une limitation permanente du droit du médecin à pratiquer l'obstétrique.

«Des éléments notés par le conseil en regard de l'attitude de l'appelant, notamment son absence d'introspection, participent à la réflexion du tribunal en regard du risque éventuel de récidive et, ultimement, à la protection du public», écrivent les trois juges.

Les démêlés du médecin beauceron, qui pratiquait l'obstétrique et l'échographie obstétricale depuis 1976, avec le Collège des médecins remontent à 1987. Il lui était reproché de négliger les dossiers de ses patientes, d'exposer les foetus aux ultrasons en multipliant les échographies et d'affectionner un peu trop l'utilisation de forceps ou de ventouses lors des accouchements. Il avait ainsi reçu 17 mises en garde et rappels de diverses instances du Collège.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer