Ouverture du procès du sénateur suspendu Mike Duffy cette semaine

Mike Duffy, photographié en 2013.... (PHOTO ADRIAN WYLD, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Mike Duffy, photographié en 2013.

PHOTO ADRIAN WYLD, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Ottawa

Le procès du sénateur suspendu Mike Duffy s'ouvrira mardi à Ottawa. Il fait face à 31 accusations de fraude, de bris de confiance et de corruption.

Elles sont toutes reliées à des dépenses pour des voyages, frais de subsistance et contrats réclamés par le sénateur nommé par le gouvernement conservateur.

L'affaire a fait surface en 2012, quand un journaliste du quotidien Ottawa Citizen a commencé à poser des questions sur le temps réellement passé par le sénateur Duffy à l'Île-du-Prince-Édouard, la province qu'il représente au Sénat.

Il avait réclamé des dépenses pour sa résidence de longue date à Kanata, dans la région d'Ottawa, la déclarant comme résidence secondaire, après sa nomination en 2008.

L'ancien animateur de télé a ainsi désigné sa maison de Cavendish, à l'Île-du-Prince-Édouard, comme sa résidence principale.

Un audit indépendant subséquent, demandé par le Sénat, a déterminé qu'il passait environ 30 pour cent de son temps sur l'Île.

M. Duffy maintient depuis le début qu'il a respecté les règles, mais dit s'être fait extorquer par le bureau du premier ministre une somme de 90 000 $ pour repayer certains frais de subsistance.

Ce montant a été en fait payé par Nigel Wright, l'ex-chef de cabinet de Stephen Harper, après une série de négociations secrètes.

Le procès de M. Duffy doit s'étendre du 7 avril au 12 mai et du 1er au 19 juin.

Partager

À lire aussi

  • Pierre Asselin | Avant de jeter les dés

    Éditoriaux

    Avant de jeter les dés

    Les élections qui s'annoncent au fédéral et la course à la chefferie du Parti québécois (PQ) pourraient changer en profondeur la dynamique sur... »

  • Élisabeth Fleury | Être son propre ennemi

    Éditoriaux

    Être son propre ennemi

    Les médias n'aiment pas les conservateurs de Stephen Harper, leur préférant les libéraux de Justin Trudeau. C'est ce qu'a écrit la semaine dernière... »

  • Pierre Asselin | Le petit pays de M. Harper

    Éditoriaux

    Le petit pays de M. Harper

    Ainsi donc le premier ministre du Canada a failli tomber dans un piège que lui aurait tendu nulle autre que la juge en chef de la Cour suprême,... »

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer