Labeaume recommande aux manifestants de fournir leur itinéraire

Le maire Régis Labeaume a affirmé que le... (Le Soleil, Erick Labbé)

Agrandir

Le maire Régis Labeaume a affirmé que le Service de police de la Ville de Québec, qui a procédé à 274 arrestations lors de la manifestation de mardi soir, avait toujours son appui.

Le Soleil, Erick Labbé

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
<p>Ian Bussières</p>

(Québec) Le maire Régis Labeaume a mis en garde ce matin les gens qui pourraient être tentés de prendre part à la manifestation de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSÉ) prévue pour 17h en affirmant qu'ils seraient les artisans de leur propre malheur s'ils ne donnaient pas l'itinéraire de leur marche aux policiers.

«Si vous ne donnez pas votre itinéraire, c'est que vous avez choisi le tumulte et la pagaille. Ne vous posez pas en victimes», a déclaré le maire en marge d'un point de presse sur le lancement d'une application permettant de payer son stationnement avec un téléphone intelligent.

 M. Labeaume a également affirmé que le Service de police de la Ville de Québec, qui a procédé à 274 arrestations lors de la manifestation de mardi soir, avait toujours son appui. «La police de Québec fait très bien son travail. Ils suivent la loi et les recommandations du rapport Ménard qui stipule bien que les manifestants doivent donner leur itinéraire. Cette semaine, les policiers ont demandé l'itinéraire à trois reprises », a-t-il fait remarquer.

 Il s'est aussi montré satisfait des méthodes utilisées pour délivrer les contraventions. «Le rapport Ménard demande de ne pas tenir les gens en contrôle trop longtemps, et c'est ce qui est appliqué en faisant entrer les gens dans un autobus et en leur donnant leur constat rapidement.»

 Régis Labeaume a également signalé qu'il ne considérait pas comme exagéré l'usage de chiens par les policiers délégués sur le site de manifestations. Le manifestant Gabriel Marcoux-Chabot, un visage connu du printemps érable alors qu'il arborait souvent un costume de banane, a été mordu par un chien policier lors de la manifestation de mardi soir. «Quand tu te tires sur un policier avec un chien, attends-toi à avoir une réaction de la part du chien!» a simplement lancé le maire.

 «Les gens sur place [lors des manifestations] savent où nous logeons: on est cohérents et constants, peu importe la manifestation. Tant que la police de Québec se comportera comme il y a deux ans et comme cette semaine, elle aura un appui total du maire et du comité exécutif», a-t-il conclu.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer