Étrange série de vols d'oeuvres d'art dans des bars de Québec

Le portrait de Bill Murray volé à la... (PHOTO fournie par Jessica Tenreiro Gagné)

Agrandir

Le portrait de Bill Murray volé à la Ninkasi du Faubourg.

PHOTO fournie par Jessica Tenreiro Gagné

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Québec) Une étrange série de vols d'oeuvres d'art frappe les bars du centre-ville de Québec depuis un peu plus d'une semaine. Au moins quatre tableaux, dont trois étaient en exposition, ont été dérobés, entre le 15 et le 23 mars, dans trois établissements distincts.

Le portrait de Jean Leloup volé à la... (PHOTO fournie par Jessica Tenreiro Gagné) - image 1.0

Agrandir

Le portrait de Jean Leloup volé à la Ninkasi du Faubourg

PHOTO fournie par Jessica Tenreiro Gagné

L'artiste émergente Jessica Tenreiro Gagné en était à sa «première expo solo» en huit ans. L'illustratrice ayant vécu à Québec, et qui est aujourd'hui résidente de Montréal, songeait depuis un bon moment à exposer à la Ninkasi du Faubourg, un endroit qu'elle apprécie dans la capitale.

L'occasion s'est présentée cette année, et 13 de ses oeuvres y étaient exposées pour tout le mois de mars. L'excitation a cependant laissé place à la déception. 

Dans la nuit du 17 au 18 mars, elle s'est fait voler une première oeuvre, un portrait représentant l'acteur américain Bill Murray. «Je l'ai quand même bien pris, mais j'ai trouvé ça tellement ridicule...», a indiqué l'illustratrice, jointe au téléphone par Le Soleil.

Mais un second vol, celui d'un portrait de Jean Leloup survenu cette fois dans la nuit du 23 mars, est venu mettre un terme à l'exposition abruptement. «J'aimerais ça comprendre c'est quoi le but. Je trouve que c'est un gros manque de respect», a-t-elle tranché. «Ça nuit plus à l'artiste qu'autre chose.» Les deux illustrations étaient des oeuvres originales et représentent près de 20 heures de travail. 

L'artiste n'en veut pas au bar, puisqu'elle était consciente qu'elle exposait «à [ses] risques et périls». Après vérification auprès de l'établissement, chaque artiste reçoit en effet un courriel expliquant les conditions d'exposition. Il y est inscrit que le bar n'est pas responsable des bris ou des vols. Des dispositions similaires s'appliquent généralement dans les cafés ou dans les bars où les artistes sont les bienvenus.

Selon Mme Tenreiro Gagné, un autre vol est survenu dans la nuit du 17 mars, cette fois à la microbrasserie La Souche. L'auteure de l'exposition, Gab Doucet, a confirmé l'information. Elle aussi a tenu à dénoncer le geste. 

«C'est un manque de conscience de voler un indépendant qui fait une création unique. C'est déplorable comme geste», a-t-elle lancé au bout du fil. 

Le quatrième tableau volé en quelques jours a pour sa part disparu au bar Le Nelligan. Seulement cette fois, le tableau appartenait à l'établissement, mais il était la création d'un autre artiste de Québec. La copropriétaire du bar, Mélanie Gagné, croit que le vol a pu survenir entre le 15 et le 17 mars.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer