Nouvelle demande de recours collectif contre une congrégation religieuse

Le cabinet d'avocats Kugler Kandestin, qui a obtenu... (Photothèque Le Soleil)

Agrandir

Le cabinet d'avocats Kugler Kandestin, qui a obtenu gain de cause au nom de Frank Tremblay face aux Rédemptoristes du Collège Saint-Alphonse, a déposé au palais de justice de Saint-Hyacinthe une requête pour demander l'autorisation d'intenter un recours collectif.

Photothèque Le Soleil

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Un ex-élève du Collège Saint-Hilaire, victime alléguée d'agression sexuelle, a déposé une requête pour faire autoriser un recours collectif contre le frère Jean-Paul Thibault, arrêté la semaine dernière à Lac-Sergent, le collège privé et la congrégation.

Après les Frères Sainte-Croix et les Rédemptoristes, c'est au tour des Frères de Notre-Dame de la Miséricorde d'être visés par une poursuite en recours collectif.

Le cabinet d'avocats Kugler Kandestin, qui a obtenu gain de cause au nom de Frank Tremblay face aux Rédemptoristes du Collège Saint-Alphonse, a déposé au palais de justice de Saint-Hyacinthe une requête pour demander l'autorisation d'intenter un recours collectif.

Le 17 mars, les policiers ont arrêté le frère Jean-Paul Thibault, 72 ans, au monastère de Lac-Sergent, dans la région de Portneuf. Le frère, qui a enseigné durant une vingtaine d'années, siégeait toujours au conseil d'administration du collège Mont-Saint-Hilaire, en Montérégie.

Il a été accusé d'attentat à la pudeur, agressions sexuelles, incitation à des contacts sexuels et d'avoir fait des attouchements à un ex-élève, celui à l'origine de la demande de recours collectif.

Le requérant, un homme de 44 ans dont l'identité est protégée par une ordonnance de la cour, dit avoir connu le frère Jean-Paul Thibault en 1982, au moment où le religieux était directeur du Collège Saint-Hilaire.

Le jeune pensionnaire de 12 ans, turbulent, avait été envoyé au bureau du frère Thibault parce qu'il dérangeait la classe. 

Au lieu de le réprimander, le religieux lui aurait plutôt posé des questions sur la sexualité et ses parties génitales. 

Par la suite, le frère Thibault aurait invité l'élève dans le dépanneur du Collège, après l'heure du coucher au dortoir. Les bonbons et la liqueur ont rapidement été suivis d'attouchements, de masturbation et de fellation, affirme le requérant.

Autres pensionnaires

Selon le requérant, d'autres pensionnaires étaient invités par le religieux à le rejoindre au dépanneur.

L'ex-élève affirme avoir reçu plusieurs cadeaux du religieux, qui l'invitait dans un appartement pour écouter des films érotiques, l'amenait en camping, en ski et à Lac-Sergent où la communauté a un monastère. «Le frère Thibault demandait au requérant de lui faire des fellations et de le masturber et il a même tenté à une occasion d'avoir une relation sexuelle complète avec pénétration anale», allègue-t-on dans la requête.

La relation se serait poursuivie jusqu'à ce que le requérant soit en troisième secondaire. Le requérant dit avoir été «habité par un sentiment percutant de honte qui ne l'a jamais quitté». Aux prises avec des blessures profondes, il affirme avoir eu de grandes difficultés d'ordre sexuel et relationnel avec les femmes et avec son entourage.

Ce n'est que l'automne dernier, lorsqu'il a lu un article de journal rendant hommage aux Frères de Notre-Dame de la Miséricorde, qu'il dit avoir réalisé à quel point le frère Thibault avait «gravement endommagé sa vie». 

Il a porté plainte à la police dans les semaines suivantes.

Selon le requérant, une expertise médico-légale démontre qu'il était dans l'incapacité d'agir jusqu'à l'automne 2014, ce qui fait, selon lui, que son recours n'est pas prescrit.

Le plaignant réclame la somme de 350 000 $ à titre de dommages non pécuniaires. Il demande aussi à la cour de condamner le frère Thibault, le collège et la congrégation à payer la somme supplémentaire de 500 000 $ à titre de dommages punitifs et exemplaires.

Il demande à la Cour supérieure d'accueillir le recours collectif et d'ordonner que tous les ex-élèves qui auraient été agressés sexuellement par le frère Thibault au Collège Saint-Hilaire soient indemnisés.

Partager

publicité

publicité

la liste:1710:liste;la boite:91290:box

En vedette

Précédent

publicité

la boite:1608467:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Le Soleil

Tous les plus populaires de la section Le Soleil
sur Lapresse.ca
»

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

Autres contenus populaires

image title
Fermer